Neuvième édition AFI WEEK : promouvoir les liens de coopération

Libreville accueille actuellement la neuvième édition de l’AFI WEEK, un événement phare pour les principaux acteurs de l’aviation de la région AFI. Environ 300 participants, issus d’organisations internationales et régionales du secteur aéronautique ainsi que de hauts responsables, se réunissent pour discuter des progrès réalisés dans des domaines clés tels que la sécurité aérienne, l’optimisation de la navigation, la sûreté et la facilitation du transport aérien, le développement économique de l’aviation et la protection de l’environnement. Cet événement majeur constitue une plateforme de dialogue et de réflexion sur les enjeux stratégiques du secteur aérien dans la région.

Cette semaine de l’aviation comprend quatre réunions essentielles, notamment:s

  • la 10ème réunion des Directeurs généraux de l’aviation civile de la région AFI ;
  • la 27ème réunion du comité directeur du plan AFI et la 13ème réunion du comité directeur du plan AFI SECFAL ;
  • Le symposium de l’aviation de la région AFI
  • et la réunion extraordinaire du groupe régional AFI de planification et de mise en œuvre du groupe régional de sécurité de cette région.

La 10ème réunion des Directeurs généraux de l’aviation civile de la région AFI s’est tenue lundi et mardi. Elle visait à examiner les derniers développements dans le domaine de l’aviation, l’évolution des performances de l’aviation dans tous les objectifs stratégiques de l’OACI dans la région AFI, les priorités et les questions liées au renforcement des capacités dans la région.

Cette réunion a également été l’occasion pour le Gabon et la Guinée Équatoriale de resserrer leurs liens de coopération. Les deux pays ont signé un accord de coopération relatif aux opérations de recherche et de sauvetage d’aéronefs en détresse. Cette signature s’est déroulée entre le Ministre gabonais des Transports, de la Marine Marchande et de la Mer, le Capitaine de Vaisseau Loïc Moudouma Ndinga, et le Ministre guinéen de l’aviation civile, Norberto Bartolomé Monsuy Mañe Ándeme. Un accord similaire a été signé avec la république de Sao Tome & Principe.

De plus, le Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile du Gabon, le Général Eric Tristan Franck Moussavou, a signé plusieurs accords, arrangements techniques et protocoles:

  • Un accord de service de gestion avec l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale ;
  • Un Protocole d’accord avec l’Ecole de formation de l’Autorité aéronautique du Cameroun ;
  • Un Arrangement technique avec l’Autorité nationale de l’Aviation civile de Côte d’Ivoire ;
  • Un Arrangement technique avec l’Agence nationale de l’Aviation civile du Congo ;
  • Et un Arrangement technique avec l’Agence nationale de l’Aviation civile du Mali.

 

Libreville accueille l’AFI Week

Cérémonie d’ouverture de la Neuvième Semaine de l’Aviation de la zone Afrique Océan-Indien

La salle de conférence du Radisson Blu de Libreville a servi de cadre le lundi 15 Juillet 2024, à l’ouverture de la “Neuvième Semaine de l’Aviation en Afrique et dans l’Océan Indien” communément dénommée “AFI WEEK”. Organisée par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), sous l’égide de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), cette cérémonie emprunte de sobriété, a été marquée par la présence de Messieurs Joseph OWONDAULT BERRE, Vice-Président de la République Gabonaise représentant le Chef de l’État empêché, et le Capitaine de Vaisseau Loïc MOUDOUMA NDINGA, Ministre des

Président du Conseil de l’OACI

Transports, de la Marine Marchande et de la Mer. Plusieurs Responsables d’Institutions Nationales et Internationales y ont également pris part, à l’instar des plus Hautes Personnalités de l’Aviation Civile Internationale notamment Messieurs 𝗦𝗮𝗹𝘃𝗮𝘁𝗼𝗿𝗲 𝗦𝗰𝗶𝗮𝗰𝗰𝗵𝗶𝘁𝗮𝗻𝗼 et 𝗝𝘂𝗮𝗻 𝗖𝗮𝗿𝗹𝗼𝘀 𝗦𝗮𝗹𝗮𝘇𝗮𝗿, respectivement 𝗣𝗿𝗲́𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗻𝘀𝗲𝗶𝗹 et 𝗦𝗲𝗰𝗿𝗲́𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗚𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗮𝗹 de l’OACI.

Le Vice-Président de la République Gabonaise Monsieur OWONDAULT BERRE, a inauguré la série des allocutions. Il a souligné l’intérêt que revêt ce rassemblement annuel qui « engage les décideurs politiques, les régulateurs, les opérateurs et les partenaires au développement dans la recherche de solutions visant à relever les défis identifiés ».

Le Président du Conseil de l’OACI, Monsieur 𝗦𝗮𝗹𝘃𝗮𝘁𝗼𝗿𝗲 𝗦𝗰𝗶𝗮𝗰𝗰𝗵𝗶𝘁𝗮𝗻𝗼 s’est satisfait des réalisations remarquables de la région Afrique – Océan Indien au cours de l’année écoulée dans l’amélioration de l’industrie aéronautique dans tous les objectifs stratégiques de l’OACI. Par ailleurs, il a remercié le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour les efforts considérables déployés par le Gabon dans l’amélioration continue de ses performances en matière de surveillance de la sûreté et de la sécurité. La dernière évaluation du Programme universel d’audit de surveillance de la sécurité (USOAP) et du Programme universel d’audit de sécurité (USAP) du CAO l’atteste fort bien.

Ministre Gabonais des Transports

Lors de son intervention, Monsieur le Ministre Gabonais des Transports a relevé l’importance pour le Gabon d’abriter cet événement qui est une plateforme propice aux échanges pour l’avenir de l’aviation internationale africaine en général, et singulièrement celui du Gabon, au regard du contexte actuel de notre pays qui fait du secteur aérien une priorité nationale.

Ainsi, les différents ateliers qui ont débuté par la “dixième (10ième) réunion des Directeurs Généraux de l’aviation civile de la Région AFI (AFI-DGCA/10)” se poursuivront jusqu’au 19 Juillet prochain.

En marge de la cérémonie d’ouverture de l’AFI WEEK, le Président DU Conseil de l’OACI et le Directeur Général de l’ANAC ont tenu une rencontre interactive avec les jeunes. Celle-ci s’inscrit dans la poursuite de la campagne nationale de sensibilisation aux métiers de l’aviation. Occasion pour ces derniers, passionnés par l’aérien, d’échanger avec les experts du secteur et d’être édifiés sur les questions liées aux enjeux actuels de l’aviation, ainsi que les opportunités d’études et de formations qui les prépareront à devenir les leaders de demain dans ce secteur en perpétuelle évolution. La participation de Samuel Anthony NTOGO ELLA, le plus jeune bachelier de la session 2023-2024 (âgé de 14 ans) a constitué le clou de cet événement.

Gabon : lancement du système de lutte contre le terrorisme

STEPH

L’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) et le Bureau de lutte contre le terrorisme des Nations unies ont organisé une consultation nationale les 19 et 20 juin 2024. Cet atelier avait pour but de recueillir les informations nécessaires à la mise en place du système d’Informations préalables sur les passagers et des données des dossiers passagers (API/PNR) au Gabon. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme des Nations unies visant à lutter contre les déplacements des terroristes (CT Travel), auquel le pays a adhéré. Le Ministre des transports, de la Marine Marchande et de la Mer, le capitaine de vaisseaux Loïc MOUDOUMA NDINGA a procédé au lancement des travaux de l’atelier, en présence de nombreux officiels, notamment le Directeur général de l’ANAC, le Général Eric Tristan Franck MOUSSAVOU.

Les représentants des services publics, de l’industrie aéronautique ainsi que des forces de sécurité et de défense ont participé aux travaux.

STEPH

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, le Gabon a sollicité le soutien des Nations Unies pour établir et rendre opérationnel un système d’information préalable sur les voyageurs (RPCV/API) et de dossiers passagers (PNR). Le bureau de lutte contre le terrorisme des Nations Unies (UNOCT) est chargé de diriger ce programme. Il aide les états membres à renforcer leurs capacités d’utilisation des données sur les passagers, RPCV / API et PNR, pour détecter et intercepter les combattants terroristes étrangers et autres grands criminels, conformément aux résolutions 2178 (2014), 2396 (2017) et 2482 (2019) du Conseil de sécurité, au droit international, aux principes des droits de l’Homme et la protection de la vie privée. Le programme fournit une assistance technique complète et adaptée en fonction des besoins et des exigences spécifiques des états membres.

Avant de procéder à la mise en œuvre du Programme CT Travel au Gabon, le bureau de lutte contre le terrorisme des Nations Unies avait donc proposé au Gabon d’initier une consultation nationale pour discuter de son opérationnalisation. Cette consultation serait suivie par l’élaboration conjointe d’une feuille de route pour la mise en œuvre nationale autour de quatre principaux axes de travail à savoir :

– le développement du cadre législatif ;

– le soutien opérationnel ;

– l’établissement d’une coopération étroite avec l’industrie du transport aérien ;

– et le soutien technique pour l’analyse des données, y compris la fourniture de licences et le déploiement du logiciel « goTravel » des Nations Unies.

Le Ministre des transports, de la Marine Marchande et de la Mer a exprimé sa gratitude à l’endroit des Nations Unies et de son Bureau de Lutte contre le terrorisme, pour la mise en place du système RPCV/PNR qui permettra au Gabon de contribuer à la sécurité mondiale avec le système de détection et d’interception des combattants terroristes étrangers et autres grands criminels. Au regard de l’intérêt que revêt ce programme pour le Gabon, il a exhorté les acteurs qui ont pris part à cette consultation nationale à tout mettre en œuvre pour contribuer à l’aboutissement de ce programme.

Le Représentant de la coordinatrice résidente des Nations Unies au Gabon M. Kpognon Auguste, pour sa part a félicité le gouvernement pour ses efforts dans la mise en œuvre des résolutions du conseil de sécurité. Ce projet, a-t-il poursuivi s’inscrit pleinement dans les objectifs établis dans le cadre de coopération entre le Gabon et l’ONU.

Au terme des travaux de la consultation nationale sur la mise en place du Système API-PNR, les participants ont abouti aux conclusions suivantes :

– L’élaboration d’une feuille de route pour la réalisation des travaux des prochaines étapes ;

– l’élaboration d’une réglementation qui détermine les critères de récolte, de traitement et de conservation des données des passagers ;

– le choix de l’entité en charge d’héberger le serveur ;

– et la définition des services utilisateurs du système.