Deuxième réunion annuelle des directeurs généraux et des responsables des CAA de la CAFAC

La deuxième réunion annuelle des Directeurs généraux et des responsables des Autorités de l’Aviation civile de la Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC) s’est tenue du 5 au 7 juin 2024, à Arusha, en Tanzanie.

Cet événement, qui avait pour thème « la transformation du secteur aérien en Afrique », a enregistré la participation de l’ANAC Gabon, représentée par le Général de Brigade Éric Tristan Franck MOUSSAVOU, son Directeur Général.

Cet événement s’est déroulé pendant 3 jours, et a été une plateforme d’échanges qui a permis, d’une part, d’encourager la coopération visant à relever les défis majeurs fixés et d’autre part, de développer des initiatives d’envergure dans le domaine de l’aviation civile en Afrique. De plus, cette rencontre a donné à la CAFAC l’occasion de présenter l’état d’avancement de ses travaux et de recueillir les besoins spécifiques des États nécessitant son intervention.

Les principaux objectifs de cette  deuxième réunion étaient les suivants :

  • Faire le point sur le mandat stratégique de la CAFAC, ses buts, ses priorités et ses objectifs en matière de sécurité, sûreté et facilitation de l’aviation, protection de l’environnement, transport aérien, questions juridiques relatives aux États, ressources financières et humaines de la CAFAC.
  • Donner aux États la possibilité d’interroger les performances de la CAFAC et de fournir un retour d’information.
  • Offrir aux États la possibilité de dialoguer avec le Bureau de la CAFAC sur les questions importantes dans leurs régions et d’identifier les domaines nécessitant l’intervention de la CAFAC.

De nombreux intervenants ont pris la parole, notamment le Représentant du Commissaire régional d’Arusha, le Président du Bureau de la CAFAC, le Secrétaire général de la CAFAC, le Ministre des Transports de la République de Tanzanie ainsi que le directeur général de l’Autorité de l’aviation civile de Tanzanie. En outre, diverses séances de discussions ont été organisées dans le but de mener des débats inclusifs et fructueux.

Ainsi, les participants ont-ils tous réitéré l’importance pour l’Afrique de construire un secteur de l’aviation unifié, coordonné et robuste.

Des suggestions ont été formulées pour souligner la nécessité d’une volonté et d’un soutien politiques solides afin de favoriser le développement de l’aviation civile sur le continent africain.

 

Port-Gentil : les élèves de terminale édifiés sur les métiers de l’aérien par l’ANAC et ses partenaires

Redynamiser le secteur de l’aérien au Gabon, en suscitant des vocations dans les métiers qui y sont rattachés. C’est la volonté du président de la Transition, le général Brice Clotaire Oligui Nguema, qui vient de marquer un grand pas dans cette vision, en créant la nouvelle compagnie aérienne nationale, Fly Gabon. C’est dans cette lancée que l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) et ses partenaires ont entamé une tournée nationale de présentation des métiers de l’aérien aux élèves de terminale. Ainsi, pour la quatrième phase de son opération, la délégation est arrivée le vendredi 31 mai 2024 à Port-Gentil dans la province de l’Ogooué Maritime, où les apprenants ont été édifiés sur les métiers de l’aérien.

Une tournée nationale pour sensibiliser les élèves

Dans le cadre de cette initiative, l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) et ses partenaires ont entamé une tournée nationale pour présenter les métiers de l’aérien aux élèves de terminale. La dernière étape de cette campagne a eu lieu le vendredi 31 juin 2024 à Port-Gentil, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Maritime, où les apprenants ont été édifiés sur les opportunités professionnelles dans ce secteur.

Une campagne éducative et inspirante

La campagne nationale de sensibilisation aux métiers aériens s’est achevée à Port-Gentil, après avoir parcouru plusieurs villes du Gabon, telles que Franceville, Lambaréné, Mouila, Tchibanga, Koulamoutou, Makokou et Oyem. Cette initiative éducative a permis de toucher plus de mille élèves, leur faisant découvrir des carrières souvent perçues comme inaccessibles. L’objectif était de présenter la diversité des emplois disponibles dans l’industrie aéronautique.

Cérémonie de clôture à Port-Gentil

La cérémonie de clôture s’est tenue en présence du Général Éric Tristan Franck Moussavou, Directeur général de l’ANAC, du proviseur du Lycée islamique, Claive Fidèle Inguenza, ainsi que des représentants des partenaires de l’industrie aéronautique. Les élèves ont pris connaissance des métiers variés, allant de pilote d’avion à mécanicien aéronautique, en passant par restaurateur aéroportuaire, gestionnaire de la sûreté aérienne, contrôleur de la circulation aérienne etc.

Encourager les jeunes vers des carrières prometteuses

Les experts ont mis l’accent sur les perspectives prometteuses en termes d’épanouissement financier et l’importance de maintenir un bon régime de vie pour les prétendants à ces métiers. Les élèves ont exprimé leur intérêt en posant notamment des questions sur l’accompagnement financier, la transparence des processus et la participation aux concours pour les jeunes résidant loin de Libreville.

Un soutien affirmé de l’État

Les représentants de l’Agence Nationale des Bourses du Gabon (ANBG) et de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) ont rassuré les jeunes quant aux questions de financement, soulignant l’engagement ferme de la puissance publique à soutenir financièrement les étudiants désireux de se lancer dans les métiers de l’aéronautique.

Le Général Éric Tristan Franck Moussavou, Directeur Général de l’ANAC, a exprimé son souhait « d’ouvrir les portes de cette filière à la jeunesse, car l’avenir de l’aviation civile repose entre leurs mains. » Ce dernier a mis en avant les nombreuses opportunités de formation disponibles, tant au Gabon qu’à l’étranger, grâce à des partenariats avec des institutions reconnues internationalement. « Nous croyons en vos capacités et en votre potentiel. Avec le soutien adéquat, vous pouvez atteindre des sommets et contribuer de manière significative à l’essor de notre pays dans le domaine de l’aviation civile, » a-t-il ajouté, encourageant les jeunes à saisir ces opportunités et à s’engager pleinement dans cette voie prometteuse.

Une initiative présidentielle

Cette initiative s’inscrit dans la volonté du chef de l’État, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, qui reconnaît l’importance stratégique du secteur aérien pour le développement économique et la connectivité du Gabon. Conscient des enjeux et des opportunités que représente ce secteur, le président de la Transition a récemment marqué un tournant décisif en créant la nouvelle compagnie aérienne nationale, Fly Gabon.

 

La création de Fly Gabon vise à revitaliser l’industrie aéronautique gabonaise, à renforcer les capacités de transport aérien du pays, et à offrir de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes Gabonais. Cette nouvelle compagnie nationale ambitionne de devenir un acteur clé dans le développement économique et social du Gabon, en facilitant les échanges commerciaux, en améliorant la connectivité régionale et internationale, et en promouvant le tourisme.

Un futur prometteur pour les apprenants

La cérémonie s’est conclue par la remise d’un cadeau du Directeur Général de l’ANAC au proviseur du lycée islamique, suivie du rituel de la descente des couleurs. Un appel à candidature sera bientôt ouvert pour les élèves gabonais de toutes séries, visant à constituer la première cohorte d’impétrants, baptisée « Promotion Oligui Nguema ». Les formations seront dispensées aussi bien au sein des centres de formations professionnelles du Gabon que dans des établissements supérieurs spécialisés à l’étranger. Ainsi, l’ANAC, en alignement avec les plus hautes autorités du pays, œuvre pour ouvrir l’accès aux métiers de l’aviation civile, offrant aux jeunes Gabonais des perspectives d’avenir solides et prometteuses.

 

In fine, les candidats retenus seront formés dans les meilleures écoles du monde, notamment en Éthiopie, au Maroc, au Niger, en Afrique du Sud, en Tunisie, en France et bien d’autres. Ces formations internationales garantiront aux futurs professionnels

Lancement des formations « 123 BASE » en sûreté de l’aviation civile à Port-Gentil et Franceville

Pour se conformer aux normes internationales sur la sûreté aéroportuaire, l’Agence Nationale de l’Aviation Civile a initié trois nouvelles sessions de formations en sûreté de l’aviation civile à Port-Gentil et Franceville du 31 mai au 22 juin 2024. Ces formations font suite à celles organisées précédemment à Libreville, auxquelles ont participé 286 agents issus de divers services de l’aéroport international Léon MBA.

Intitulées « 123 BASE », ces formations visent à renforcer les compétences techniques des agents des services de l’Etat œuvrant dans le domaine aéroportuaire. Elles s’inscrivent dans le cadre de la politique du maintien des compétences et des efforts continus déployés par la Direction Générale de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile.

L’organisation de ces sessions à Port-Gentil et à Franceville témoigne de la volonté d’établir une culture de la sûreté au sein de tous les aéroports du Gabon et de garantir une sûreté uniforme à travers le réseau aéroportuaire national.

Le lancement de ces formations « 123 BASE » marque ainsi, une nouvelle étape dans le renforcement de la sureté du transport aérien au Gabon. A cet effet, les personnels aéroportuaires de Port-Gentil et Franceville bénéficieront d’un approfondissement de leurs connaissances et compétences essentielles pour faire face aux enjeux actuels de la sûreté de l’aviation civile dans l’ensemble du territoire national. La cérémonie de lancement officiel de ces sessions de formation au niveau de l’aéroport de Port-Gentil a été présidée par le Directeur Général de l’ANAC, le Général de Brigade Eric Tristan Franck MOUSSAVOU, qui séjournait également à Port-Gentil dans le cadre de la clôture de la caravane de sensibilisation aux métiers de l’aviation civile.