L’ANAC célèbre la Fête du 1er mai 2024 en différé

L’Agence Nationale de l’Aviation civile a célébré le samedi  11 mai 2024 en différé, la fête du travail appelé communément « fête du 1er mai ».

Commémorée cette année sous le thème : « Promouvoir le travail décent et le dialogue social permanent : une garantie de stabilité sociale et de la croissance économique dans un monde en pleine mutation », cette occasion de retrouvailles, a été l’opportunité pour le top management de saluer le travail et la contribution inestimable des agents dans la gestion et l’amélioration au quotidien des activités de supervisions de l’agence.

Prenant la parole au nom du Directeur Général, Monsieur Romuald Peggy’s SOUNGOU Directeur de la sûreté et de la facilitation, n’a pas manqué de préciser qu’engagée dans un processus d’amélioration continue, l’ANAC met un point d’honneur à garantir l’épanouissement professionnel et le bien-être de ses agents, un engagement affirmé par différents actes effectifs, notamment : l’instauration des cours d’anglais pour tout le personnel, l’amélioration de la couverture médicale désormais élargie à l’international,  la signature de partenariats avec des instituts supérieurs en vue de la formation visant à accroitre les compétences opérationnelles du personnel, etc.

Au nom du personnel Mme Hermance NGORI SAMBA n’a pas manqué de témoigner la reconnaissance des agents face à cette initiative louable. En effet,  ce fut une occasion exceptionnelle de raffermir les liens entre les membres de la « grande famille » ANAC, et surtout d’assurer le dialogue social entre la Direction Générale et le personnel. Par sa voix les agents de l’ANAC ont tenu à exprimer leurs assentiments pour les efforts fournis dans l’amélioration des conditions sociales et professionnelles et la valorisation du statut de l’employé et a exhorté la Direction Général à poursuivre dans ce même élan.

Au terme de leurs 10 ans de service, 14 employés méritants ont été décorés de médailles de bronze, par les représentants du Ministère du Travail, à savoir Monsieur Luc AGONDJO Directeur du Travail et de la règlementation et Madame Pulchérie BUROBU BU BUSSAMBE Chef de service des Conditions Générales du Travail, pour ainsi saluer la bravoure, le dévouement, et surtout célébrer les contributions inestimables et les nombreux défis relevés tout au long de ces années de dur labeur. De plus, la touche particulière de cet événement a été la délivrance des certificats de reconnaissance aux meilleures assistantes, aux meilleurs techniciennes de surface et aux meilleurs agents de l’agence.

La Cérémonie a été rehaussée par des prestations d’artistes locaux à savoir, Yaya Vichenzo  en sa qualité de maître de cérémonie, mais aussi Afrik’an Legend, la troupe de danse de Coralie la Louve, Ferel le Slameur, les danseurs 4 fantastiques et  Aimé le guitariste hors pair.

Cette cérémonie a également enregistré la présence de certaines entités présentes sur la plateforme aéroportuaire, répondant à l’invitation de l’ANAC, il s’agissait de l’ASECNA, la Gendarmerie du Transport Aérien (GTA) et le Commissariat Spécial de l’Aéroport COMPOL ADL.

La cérémonie a été clôturée dans une ambiance conviviale.

Le Gabon a répondu présent au Symposium mondial de l’OACI sur le soutien à la mise en oeuvre 2024 (GISS 2024)

Le symposium mondial sur le soutien à la mise en œuvre 2024 (GISS 2024), sous l’égide de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), s’est tenu à Punta Cana, République Dominicaine, du 30 avril au 02 mai 2024. Cet événement, articulé autour du thème « Optimiser la capacité de l’aviation : des stratégies pour un ciel sûr et un avenir durable », a constitué une tribune d’échanges d’une importance capitale pour les acteurs du secteur.

Le GISS 2024 a représenté une occasion privilégiée pour approfondir la réflexion sur l’impact du transport aérien, du tourisme et du développement des capacités en tant que moteurs essentiels de la résilience économique. Les débats ont couvert divers domaines stratégiques, notamment :

  • La modernisation des infrastructures aéroportuaires, visant à accueillir des flux passagers croissants tout en maintenant des standards de sécurité stricts et des objectifs de durabilité ;
  • L’optimisation des systèmes de gestion du trafic aérien pour garantir l’efficacité des opérations, en mettant l’accent sur la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et adaptable ;
  • L’importance de la formation continue et des technologies émergentes pour piloter efficacement des projets de renforcement des capacités ;
  • La nécessité de mobiliser des partenariats financiers plus solides et de sensibiliser davantage le secteur de l’aviation et les institutions financières à l’objectif ambitieux de décarbonisation de l’aviation d’ici 2050.

La délégation gabonaise, sous la direction du Général de Brigade Eric Tristan Franck MOUSSAVOU, Directeur Général de l’ANAC, a été représentée par une équipe pluridisciplinaire comprenant des experts en navigabilité, protection de l’environnement, études économiques, démontrant ainsi l’engagement ferme du Gabon envers les enjeux aéronautiques internationaux.

Le GISS 2024 a été un succès marqué par une collaboration fructueuse et la signature de 19 accords et lettres d’engagement cruciaux, consolidant ainsi les efforts en faveur du renforcement des capacités et du développement durable de l’aviation. Les discussions au sein de la table ronde ministérielle ont souligné la nécessité de concilier les bénéfices économiques et sociaux de l’aviation avec la responsabilité environnementale, tout en mettant en lumière l’importance des investissements dans les infrastructures et les programmes de formation, en particulier dans les pays en développement.

Le GISS 2024 a également mis en avant l’impératif de durabilité et d’innovation, en mettant l’accent sur les carburants d’aviation durables (SAF) et d’autres technologies propres. Les sessions dédiées aux investissements durables ont exploré des mécanismes de financement novateurs pour soutenir la transition vers une industrie aéronautique plus respectueuse de l’environnement.

Afin de toujours faire face à l’avenir avec sérénité, la communauté aéronautique se tourne déjà vers la perspective du GISS 2025 qui aura lieu aux Émirats arabes unis. Ce rendez-vous majeur soulignera l’engagement continu en faveur de pratiques et d’innovations aéronautiques durables, démontrant ainsi la volonté collective de l’industrie de progresser vers un avenir aérien plus sûr et plus durable.

 

ANAC : Nomination de sept nouveaux inspecteurs de l’aviation civile

Lors de la célébration différée du 1er mai, également connue sous le nom de Fête du Travail, qui a eu lieu le samedi 11 mai 2024 à la salle de fêtes appelée « le Marial », l’ANAC a renforcé ses capacités dans le cadre de la supervision avec la nomination de sept nouveaux inspecteurs de l’aviation civile.

En effet, les domaines d’inspection aérodrome (AGA), de navigation aérienne (ANS), des opérations aériennes (OPS) et de la sûreté (AVSEC) ont désormais de nouveaux inspecteurs titulaires.

Pour le domaine Navigation aérienne (ANS), on compte trois nouveaux inspecteurs titulaires : MANGUENDJI Else Laurianne, YENO ILOKY Yvann Marvel, tous deux dans le sous-domaine Communication Navigation Surveillance (CNS) et MBA NKILI Leonel, pour le compte de la météorologie aéronautique (MET). Les trois (3) promus ont pu bénéficier d’une formation en cours d’emploi dispensée par les Autorités Africaines et Malgache de l’Aviation Civile (AAMAC) pour finaliser leur formation d’inspecteurs de la navigation aérienne (ANS), phase OJT3.

Pour le domaine AGA, Armandine OSSALOYIKA ADOGA, cadre à la direction des aérodromes et des équipements aéronautiques, a été nommée inspecteur titulaire.

Les deux nouveaux inspecteurs titulaires pour les opérations aériennes (OPS) de la Direction de l’exploitation, sont Sacré ALLOGHO, et Silvère OKOUELE. Ce dernier étant également spécialisé dans les marchandises dangereuses (MD).

Enfin, Jean-Benoît NZE NGUEMA, chef de service facilitation, a été nommé inspecteur titulaire pour le secteur de la sûreté.

Les récipiendaires ont désormais le titre d’inspecteur de l’aviation civile et sont habilités à exercer leurs fonctions de contrôle et de supervision de la sécurité et de la sûreté des activités de l’aviation civile, conformément aux exigences nationales.

Les inspecteurs nouvellement nommés ont reçu des félicitations de la part de la Direction générale, qui les a également encouragés à maintenir un haut niveau de professionnalisme, de probité  et d’intégrité.