QUALITÉ

En Route pour la certification ISO 9001 : 2015 …

L’Agence Nationale de l’Aviation Civile est l’autorité compétente en matière d’aviation civile au Gabon. Le code de l’aviation civile lui confère les pouvoirs légaux les plus étendus pour règlementer et superviser les activités relatives à la sécurité, à la sûreté, à la protection de l’environnement et au transport aérien.

Consciente que la qualité est un élément essentiel du développement durable de toute entreprise moderne, l’ANAC prend l’engagement de se conformer aux exigences de la norme ISO 9001 sans perdre de vue l’amélioration de la sécurité et de la sûreté du transport aérien, objectif fondamental qu’elle poursuit.

A cet effet, l’ANAC met en place un système de management de la qualité qui prend en compte:

  • sa capacité à superviser les activités de l’aviation civile dans les domaines de la sécurité, de la sûreté et de la facilitation ;
  • l’accroissement de la capacité et l’amélioration de l’efficacité de la navigation aérienne
  • le développement économique du transport aérien ;
  • la protection de l’environnement, notamment la limitation des nuisances sonores, la maîtrise des risques animaliers et la réduction des émissions de dioxyde de carbone de l’aviation civile.

A travers ce système, l’ANAC se fixe comme objectifs de réduire les dysfonctionnements internes, diminuer les réclamations des usagers, clarifier son organisation, mettre en place des indicateurs et des outils de surveillance, … Autant de moyens qui contribuent à sa performance.

La politique qualité établie par le Directeur général vise cinq axes majeurs :

1. Améliorer la satisfaction des parties intéressées, notamment les opérateurs du secteur de l’aviation civile, en adaptant ses prestations à leurs attentes tout en se conformant aux exigences des normes de l’aviation civile internationale ;
2. Améliorer sa conformité aux normes et pratiques recommandées de l’aviation civile internationale ainsi qu’aux exigences communautaires et nationales ;
3. Garantir la sécurité, l’efficacité et la régularité des opérations aériennes ;
4. Valoriser et optimiser le savoir-faire et le savoir-être du personnel ;
5. Développer une démarche d’amélioration continue pour favoriser la performance de l’ANAC.

Le rapport de diagnostic a recensé nos points forts et les points à améliorer. Les conclusions nous ont permis d’élaborer une feuille de route. Sur les dix (10) processus clé identifiés, trois (03) ont été formalisés. Les risques identifiés font l’objet d’actions de maîtrise.

Compte tenu du contexte particulier de l’année 2020 et des changements effectués dans l’organisation du travail, l’échéance pour la certification est reportée au début de l’année 2021.

Politique Qualité