Virus Zika : l’OACI recommande l’insecticide

ZikaFace à la flambée épidémique du virus Zika, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) coordonne avec l’OMS les aspects des mesures prises pour contrer le virus dans le transport aérien, particulièrement dans les aéroports et à bord des avions.

Dans son communiqué du 11février 2016, l’OACI explique que la gestion de cette flambée épidémique se concentre actuellement sur la réduction des populations de moustiques Aedes qui transmettent le virus dans les aéroports (lutte antivectorielle). Des éléments indicatifs standard sur l’utilisation des insecticides dans les aéronefs (désinsectisation des avions) sont fournis dans le guide de l’OMS intitulé Guide to Hygiene and Sanitation in Aviation et dans son autre guide intitulé Aircraft Disinsection Insecticides, ainsi que dans ses Guidelines for Testing the Efficacy of Insecticide Products Used in Aircraft. On trouvera sur le site web de l’OMS des éléments indicatifs supplémentaires se rapportant expressément au virus du Zika.

Sous la direction de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’OACI continue de « coordonner les aspects des mesures prises » dans le transport aérien, assurant « une étroite coopération » avec les centres des États-Unis pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), l’Association du transport aérien international (IATA), le Conseil international des aéroports (ACI) et d’autres institutions des Nations Unies et de l’aviation. Les parties prenantes de l’aviation « continueront de partager des renseignements et des ressources afin d’aider à contrôler cette flambée ».

L’OACI rappelle que l’amélioration de la préparation et de l’intervention en cas d’événements touchant la santé publique est prévue dans le programme de l’Accord de collaboration pour la prévention et la gestion des événements de santé publique dans le secteur de l’aviation civile (CAPSCA). Ce programme a été lancé en 2010 par l’OMS, l’OACI et d’autres institutions des Nations Unies et de l’aviation. Il prévoit une formation et une assistance aux États et aux aéroports internationaux en matière de planification et de gestion des urgences de santé publique dans le secteur aéronautique. (Air Journal)

Publier votre commentaire