United Airlines a le surbooking brutal (vidéo)

La sécurité a violemment éjecté d’un avion de la compagnie aérienne United Airlines un passager tiré au sort pour faire de la place à des employés, une vidéo de l’incident déclenchant l’indignation sur les réseaux sociaux.

L’homme qui n’a pas été identifié était assis avec les autres passagers dans l’Embraer 170 opéré par Republic Airways pour le compte de la compagnie américaine, sur le point de quitter Chicago-O’Hare à destination de l’aéroport de Louisville dans le Kentucky le 9 avril 2017. L’avion était plein, mais United Airlines avait besoin de faire voyager quatre employés pour opérer un autre vol le lendemain depuis Louisville (sinon il aurait été annulé) : elle a donc proposé à quatre passagers des bons de 400 dollars pour prendre un vol suivant, sans effet. L’offre rehaussée à 800 dollars plus une nuit d’hôtel n’a pas rencontré plus de volontaires. La compagnie a donc tiré au sort quatre noms de passagers. Mais si les trois premiers « perdants » sont sortis de l’appareil sans problème, le quatrième a refusé, expliquant qu’il était médecin et devait être à l’hôpital le lendemain à l’aube (le vol suivant était lundi à 15h00). Les choses ont alors dégénéré.

 

Face au refus de partir du passager, deux membres de la sécurité de l’aéroport sont montés à bord, rejoints par un troisième en civil. Comme le montre une vidéo mis en ligne par une autre passagère, Audra D. Bridges, l’agent en civil a littéralement arraché le passager hurlant de son siège par-dessus l’accoudoir, sa tête heurtant un autre siège, avant de le trainer par les bras dans le couloir ; il avait alors l’air sonné, du sang étant visible sur son visage. Les quatre employés de United Airlines ont pris place à bord, mais le docteur est apparemment revenu en cabine, « l’air hagard » selon des témoignages recueillis par la presse locale. La même passagère dit l’avoir aperçu plus tard sur une civière. De nombreux passagers ont alors quitté l’avion, qui a finalement été évacué entièrement « pour remettre de l’ordre ». Le vol 3411 a finalement décollé avec près de trois heures de retard – sans le docteur.

 

Le CEO de la compagnie Oscar Munoz a publié un communiqué lundi, évoquant un incident « bouleversant pour nous tous ici à United (…). Notre équipe travaille avec les autorités et effectue sa propre enquête détaillée pour comprendre ce qui s’est passé. Nous cherchons également à contacter directement le passager pour résoudre la situation ». Mais il a aussi défendu le comportement des forces de sécurité face à un passager « agressif et récalcitrant » dans une lettre aux employés de United Airlines : les procédures « ont été respectées », et si le dirigeant dit « regretter profondément » cet épisode, il assure « soutenir catégoriquement » les employés qu’il « félicite pour leurs efforts constants pour assurer la bonne marche des vols ». Ces employés ne sont évidemment pas directement concernés par l’expulsion.

Selon Time, l’un des agents impliqué dans l’incident a été suspendu ; un porte-parole de la police de Chicago a expliqué que l’incident sur le vol United 3411 n’est « pas conforme à nos procédures opérationnelles standard », les actions de l’agent en question n’étant « évidemment pas tolérées par le Département ». (Air Journal)

 

One thought on “United Airlines a le surbooking brutal (vidéo)

  1. une compagnie de merde
    j’espère que ça n’arriveras pas chez Air France ou autres compagnies
    prenez l’avion qu’il disait
    formidable de voir ça en 2017 un vol de négrier sans doute
    tarmo

    Répondre

Publier votre commentaire