Un attentat de Daesh projeté contre un vol Etihad déjoué par l’Australie

La police australienne a annoncé vendredi avoir déjoué un attentat de l’organisation terroriste Etat Islamique, prévu le 15 juillet dernier contre un vol d’Etihad Airways. Deux hommes sont inculpés.

Ce projet d’attentat était téléguidé par Daesh, affirme la police australienne à la suite de son enquête. Deux hommes, Khaled Khayat (49 ans) et Mahmoud Khayat (32 ans) ont été inculpés pour avoir tenté de faire parvenir une bombe artisanale à bord d’un vol d’Etihad au départ de Sydney. Ils avaient commencé des échanges avec un commanditaire de l’EI en avril 2017. L’organisation terroriste leur avait envoyé les composants d’un engin explosif improvisé (IED) via les services de fret international, à partir de la Turquie, avec toutes les explications nécessaires pour l’assembler. Un autre suspect restait en garde à vue et un quatrième a été relâché faute de preuves.  « Nous pensons que la personne qui devait transporter l’IED ne savait pas du tout qu’elle transportait un IED », a affirmé Michael Phelan, commissaire adjoint de la police fédérale australienne.

La bombe, étrangement «maquillée» en hachoir à viande, a pu être transportée jusqu’aux comptoirs d’embarquement de l’aéroport de Sydney par le frère d’un des suspects, selon la presse australienne. Mais la valise où elle était dissimulée n’aurait pas passé l’étape de l’enregistrement.

On n’en sait guère davantage de confirmé sur ce qui a pu permettre de révéler le danger. Pour Michael Phelan, ce projet d’attentat déjoué est l’un «des complots les plus sophistiqués jamais tentés en territoire australien » – un autre attentat par les deux inculpés, au schéma flou, évoque une attaque par dispersion de sulfure d’hydrogène. (Air Journal, photo : Etihad)

Publier votre commentaire