Transport aérien / Bénéfices : 2019 sera encore meilleure, l’Afrique redresse ses pertes

Très bonne nouvelle pour les compagnies aériennes à l’aune de la nouvelle année 2019. Selon les prévisions de l’Association du transport aérien international (IATA), les bénéfices nets de l’industrie aérienne mondiale s’élèveront à 35,5 milliards $ en 2019, soit légèrement plus que les bénéfices nets de 32,3 milliards $ prévus pour 2018.

La chute du pétrole et une croissance économique au rendez-vous

À en croire l’IATA, la baisse des prix du pétrole et une croissance économique solide constituent les principaux facteurs de cette embellie. En 2019, la prévision de l’industrie table sur un prix moyen de 65 $ par baril de Brent en raison de l’augmentation de la production pétrolière américaine et des stocks de pétrole.Le carburant devrait représenter en moyenne 24,2 % des coûts d’exploitation des compagnies aériennes. Le prix moyen  par baril de Brent était 73 $ en 2018.

Le PIB mondial devrait s’accroitre de 3,1 % en 2019. Quoique lente, elle constitue un moteur d’une rentabilité solide et soutenue. l’IATA prévient cependant des « risques importants qui menacent la croissance, à savoir les guerres commerciales et les incertitudes politiques, telles que le BREXIT».

Vers une dixième année consécutive de rentabilité

Cumulés à la forte demande et à l’augmentation de la productivité de la main-d’œuvre, ces facteurs permettront à l’industrie de franchir sa dixième année consécutive de rentabilité.

Les recettes pour l’ensemble des compagnies devraient atteindre 885 milliards $ (+7,7 % par rapport aux 821 milliards $ de 2018), indique l’IATA. La marge sur les profits nets après taxes devrait s’établir à 4,0 % (pratiquement inchangée par rapport au taux de 3,9 % pour 2018).

« Nous pensions que les couts croissants affaibliraient la rentabilité en 2019. Mais la chute importante des prix du pétrole et les prévisions de solide croissance du PIB ont constitué une zone tampon. Nous sommes donc modérément optimistes et pensons que la création de valeur au profit des investisseurs va se poursuivre pour au moins une autre année » a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

En 2019, le nombre de passagers devrait atteindre 4,59 milliards (en hausse par rapport aux 4,34 milliards de 2018) tandis que le nombre de tonnes de marchandises transportées devrait s’élever à 65,9 millions (en hausse comparativement aux 63,7 millions de 2018).

Les compagnies africaines toujours à la traine, mais …

Lire la suite sur NewsAero.

Publier votre commentaire