Togo : le chevalier du ciel

L’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), qui tient sa réunion annuelle en ce moment à Lomé, a décerné mercredi sa plus haute distinction au Togo. La « médaille d’aérodrome » récompense le pays qui a fait le plus de progrès en matière de gestion de son espace aérien.

La distinction a été remise à Gnama Latta (à g. sur la photo, avec le Directeur des transports aérien de l’OACI, Boubacar Djibo), pilote émérite, doyen des administrateurs de l’Asecna et directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC).

« M. Latta a participé de manière effective à l’amélioration de l’Asecna. Non seulement il a réussi à faire du Togo un modèle en terme de sécurité aérienne, mais il a aussi contribué à assister les autres collègues afin d’améliorer le travail », a déclaré Mohamed Moussa, le directeur général de l’Asecna.

Gnama Latta a largement rempli des engagements vis à vis de l’Agence, mais il est aussi l’un des artisans de la modernisation et de la sécurisation de l’aéroport international de Lomé. (republicoftogo.com, photo : ia)

Publier votre commentaire