Terrorisme : projets d’attentats visant Etihad Airways en Australie

Un attentat à la poupée piégée à bord d’un vol entre l’Australie et les Emirats arabes unis a été déjoué, ont indiqué cette semaine les autorités libanaises.

Les terroristes envisageaient de faire sauter l’avion en cachant un explosif dans une grande poupée Barbie. Un homme d’origine libanaise, Al-Arabiya Al-Hadath, et ses quatre complices appartenant à une organisation terroriste sont soupçonnés d’avoir préparé cet attentat. «Les services de renseignement au sein des forces de sécurité intérieures libanaises ont pu récemment déjouer une explosion à bord d’un avion de la compagnie aérienne émiratie effectuant un vol en provenance d’Australie à destination d’Abou Dhabi», a confirmé le ministre libanais de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, sans pour autant mentionner Etihad Airways, la compagnie émiratie qui relie l’Australie à Abou Dhabi.

En juillet, un projet sérieux d’attentat contre un avion d’Etihad Airways a été neutralisé par la police australienne. Cette dernière a réussi à intercepter les composants d’un engin explosif visant à faire exploser un vol au départ de Sydney à destination d’Abou Dhabi.

Les composants explosifs ont été envoyés par la poste par un haut responsable de l’organisation djihadiste Daech. Ils sont arrivés sur le sol australien depuis la Turquie, dissimulés sous la forme d’un hachoir à viande. Selon le commissaire adjoint de la police fédérale australienne, Michael Phelan, il s’agit de «l’un des complots les plus sophistiqués jamais tentés en territoire australien». Deux hommes, Khaled Khayat, 49 ans, et Mahmoud Khayat, 32 ans, ont été inculpés dans cette affaire pour avoir préparé ou projeté un «acte terroriste».

L’Australie a relevé son niveau d’alerte aux attaques terroristes en septembre 2014. Depuis lors, une douzaine d’attaques ont été déjouées et 70 personnes ont été inculpées. (Air Journal, image : mudec.com)

Publier votre commentaire