RwandAir va créer une compagnie au Bénin

La compagnie aérienne RwandAir a annoncé l’ouverture d’une base à Cotonou, un protocole d’accord étant signé dans la foulée par les gouvernements du Rwanda et du Bénin pour la création conjointe d’une compagnie nationale béninoise.

Basée à l’aéroport de Kigali, la compagnie nationale rwandaise a annoncé le 1er aout 2017 avoir reçu du gouvernement béninois des « droits de septième liberté », qui lui permettent de se baser dans un pays tiers et d’y opérer des vols sans passer par son propre pays. Elle va donc stationner à l’aéroport de Cotonou-Cadjehoun « dans un futur proche » deux Boeing 737 (elle ne précise pas s’il s’agit de -700 de 120 sièges ou de -800 pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 138 en Economie). « Le lancement de ce hub permettra de passer à un autre niveau le transport aérien sur notre continent, RwandAir pouvant rejoindre plus de pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre avec des liaisons améliorées et plus de fréquences », a déclaré dans un communiqué Yvonne Manzi Makolo, directrice générale adjointe Corporate Affairs de RwandAir.

Le protocole d’accord entre le Bénin et le Rwanda porte sur la création conjointe d’une compagnie nationale à Cotonou, la signature ayant pris place le jour de l’indépendance. Elle n’a pas encore de nom, mais ses premières routes devraient être à destination de et entre Abidjan, Bamako, Brazzaville, Conakry, Dakar, Douala et Libreville, a précisé la dirigeante de RwandAir. Cela permettra au Bénin « d’atteindre nos plans pour l’industrie aéronautique du pays, afin de faire de Cotonou un carrefour de la sous-région », souligne Hervé Hehomey, ministre des Transports et de l’Infrastructure du Bénin ; « notre deuxième rêve deviendra réalité avec la création du transporteur national du Bénin grâce à l’expérience rwandaise, contribuant ainsi au développement de nos secteurs de l’aviation et du tourisme ». La nouvelle compagnie sera détenue à 51% par le Bénin et 49% par le Rwanda ; le recrutement devrait se faire dans les deux pays, et des accords de partages de codes seront mis en place avec RwandAir.

La compagnie rwandaise opère une flotte de douze avions dont un Airbus A330-200 (20+21+203) et un A330-300 (30+21+223), deux 737-700, quatre 737-800, deux Bombardier CRJ900 et deux Dash-8 Q400 ; elle veut y ajouter un 787-8 Dreamliner. Son réseau compte en particulier 18 destinations en Afrique : Abidjan, Accra, Brazzaville, Bujumbura, Cotonou donc, Dar es Salam, Douala, Entebbe, Harare, Johannesburg, Juba, Kamembe (Rwanda), Kilimandjaro, Lagos, Libreville, Lusaka, Mombasa et Nairobi ; elle se pose aussi à Bruxelles, Londres, Mumbai et Dubaï, partira à Guangzhou cet automne et vise les Etats-Unis l’anne prochaine. RwandAir partage ses codes avec Brussels Airlines, Ethiopian Airlines, Turkish Airlines (toutes trois présentes à Kigali) et South African Airways. Elle a accueilli plus de 650.000 passagers l’année dernière. (Air Journal, photo : RwandAir)

Publier votre commentaire