Royal Air Maroc : toujours plus de routes en 737 MAX

Après une première salve annoncée en juillet, la compagnie aérienne Royal Air Maroc a dévoilé de nouvelles routes qui seront desservies en Boeing 737 MAX 8 à partir du printemps prochain, y compris vers la France.

Configurés par la compagnie nationale marocaine pour accueillir 12 passagers en classe Affaires et 144 en Economie (156 sièges au total), alors que ses 737-800 bi-classes ont entre 159 et 177 places, les quatre 737 MAX 8 attendus seront progressivement déployés à partir du 31 mars 2019 au départ de sa base à Casablanca-Mohammed V, initialement vers Accra, Lagos, Londres-Heathrow et Bologne. En France, Paris-Orly devrait selon Airlineroute devrait les accueillir à partir du 31 mars sur de multiples rotations hebdomadaires, puis Nice à partir du 1er avril (1 fois par semaine), Marseille à partir du 3 avril et Toulouse à compter du 5 avril (1). Les passagers à Paris-CDG en bénéficieront dès le 6 avril (1).

A l’approche de l’été, Royal Air Maroc enverra également ses 737 MAX 8 une fois par semaine vers Bordeaux (du 23 juin au 8 septembre) et vers Lyon (du 25 juin au 3 septembre). Parmi les autres villes visées, on retiendra Marrakech (plus sieurs fois par semaine dès le 31 mars), Genève (3 fois par semaine du 23 juin au 9 septembre) ou Beyrouth (2 vols par semaine dès le 4 avril, puis sept au cœur de l’été). Amsterdam, Bamako, Barcelone, Lagos, Le Caire, Madrid et Milan sont également concernées par l’arrivée des monocouloirs remotorisés.

Si la commande de quatre 737 MAX 8 n’est toujours pas officialisée dans les listings de Boeing, Royal Air Maroc espère recevoir le premier exemplaire « d’ici la fin de l’année » selon Jean Thouin, directeur des ventes Europe et Afrique du Nord, qui s’exprimait devant les médias fin juin. La compagnie avait déjà officialisé fin 2017 une commande de quatre Boeing 787-9 Dreamliner, qui rejoindront les cinq 787-8 déjà en service d’ici décembre. Rappelons que la RAM utilise une flotte exclusivement Boeing (737-700 et -800, 767-300ER et Dreamliner donc), à l’exception de cinq ATR 72-600 et quatre Embraer 190. (Air Journal, photo: RAM)

Publier votre commentaire