Renforcer la sécurité de l’aviation civile: L’ANAC accomplit sa mission avec beaucoup de sérieux

Les dispositions de la Convention de Chicago et ses annexes exigent des Etats contractants la mise en œuvre d’un Programme national de sécurité (SSP). Ainsi l’ANAC s’engage-t-elle à mettre en place un système de surveillance fondée sur les systèmes de gestion de la sécurité des entreprises et organisations aéronautiques visant à gérer les risques en matière de sécurité associés à leurs activités.

C’est dans ce cadre que sept experts de l’ANAC et de l’industrie (ADL, ASECNA, Air Service et Nouvelle Air Affaires Gabon) ont suivi, du 17 au 28 mai 2010 à Pointe Noire (Congo), un cours sur la Gestion Intégré de la Sécurité (ISM) organisé par ACIP-OACI.

Les objectifs du cours étaient de fournir aux participants les connaissances sur les concepts de base de la gestion de la sécurité et les Normes et Pratiques recommandées (SARPs) relatives à la gestion de la sécurité et de développer la connaissance des stagiaires pour mettre en œuvre le Programme National de Sécurité (SSP) et accepter et surveiller les composantes clés du Système de Gestion de la Sécurité (SMS) de l’industrie, y compris leur élaboration et leur mise en œuvre.

La mise en œuvre du Programme National de Sécurité (SSP) se fera en trois phases étalées sur trois à quatre ans :

Phase I : Conception et rédaction, notamment de la Politique de sécurité de l’État
Phase II : SSP initial, notamment l’établissement du niveau acceptable de sécurité (ALOS)
Phase III : SSP avancé, notamment l’ALOS avancé, la mesure de la sécurité et la mesure de la performance de sécurité.

Parallèlement à ce plan de mise en œuvre, des séances de sensibilisation à la gestion de la sécurité sont organisées.

La première de celles-ci, qui a eu lieu le samedi 3 juillet 2010 à la salle de conférence de l’ANAC, était destinée à la Direction Générale de l’ANAC. Cette séance à été animée par MM Edmond HOCKE NGUEMA BITEGHE et Jean Paul MATSOUNGOU,  respectivement Responsable Qualité et Directeur de la Sécurité Aérienne de l’ANAC.

Les prochaines séances concerneront le Comité de Direction de l’ANAC, les dirigeants de l’industrie aéronautique ainsi que l’ensemble du personnel de l’ANAC. (ehn, photo : jpm)

 

Publier votre commentaire