Prise d’otages à Bamako : 12 employés d’Air France exfiltrés

Les douze employés d‘Air France qui faisaient partie des otages suite à l’attaque ce matin par des hommes armés de l’hôtel Radisson à Bamako, a pu s’échapper des mailles des terroristes. « La totalité de l’équipage Air France est maintenant en lieu sûr  », a indiqué Air France dans un communiqué. La compagnie française indique avoir « être restée en contact permanent avec son équipage (2 pilotes et 10 PNC) présent, au moment des événements ».

La compagnie française affirme avoir « déclenché immédiatement sa cellule de crise suite à l’annonce de coups de feu survenus vendredi matin (…) dans l’hôtel Radisson de Bamako où résidait un équipage de la compagnie ». Elle affirme être en contact permanent avec les autorités maliennes et l’escale de Bamako. Elle précise également que « des mesures de sûreté complémentaires sont en cours de mise en place sur plusieurs escales ». Les vols Air France depuis et vers Bamako ont été annulés ce vendredi 20 novembre.

Si plusieurs dizaines de personnes ont pu être libérées, 125 clients et 13 employés étaient toujours pris en otage dans l’enceinte de l’hôtel Radisson, pourtant sécurisé car très fréquenté par la clientèle étrangère. Cinq employés de Turkish Airlines ont elles-aussi été exfiltrés. Le nombre de Français pris en otage reste inconnu. Les forces de l’ordre donnent actuellement l’assaut à l’intérieur du bâtiment. Le bilan provisoire est de trois morts. (Air Journal, photo: Radisson)

 

Publier votre commentaire