Mise en service officielle du nouvel immeuble de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC)

Toutefois, comme le Directeur général de l’ANAC, M. Dominique Oyinamono,l’a signalé dans son discours, il est prévu de construire un annexe qui comportera dix bureaux supplémentaires plus une salle de formation d’une quinzaine de places. A terme, l’ANAC disposera de plus de 1200m2 pouvant accueillir la cinquantaine de personnes consituant l’effectif cible à ce jour. Tous les bureaux sont équipés d’un microordinateur, le système informatique étant géré par 4 serveurs, 1 serveur pour internet pour héberger le site de l’ANAC qui est encore en construction, 1 serveur pour héberger les applications, 1 serveur de messagerie et 1 serveur de secours.

D’après le DG de l’ANAC, tous les équipements seront complétés dans l’avenir, selon les exigences et les moyens. La mise en service de ce nouveau siège de l’ANAC est l’aboutissement d’un long processus dont le fait marquant était l’audit de l’OACI effectué au mois de mai 2007 et dont les résultats et effets s’imposent encore à l’aviation civile gabonaise, selon M. Oyinamono. Un groupe de représentants de cet organisme qui séjourne actuellement à Libreville dans le cadre d’un audit portant sur la sécurité aérinne, a donc pu constater que l’aviation civile gabonaise est surla bonne voie.

« L’avion civile gabonaise a maintenant une adresse, et elle va maintenant pouvoir se mettre sereinement à l’ouvrage. Outre que ceci va permettre aux employés de travailler dans de meilleures conditions, il y a que désormais, les problèmes de l’aviation pourront être discutés et réglés dans un cadre approprié. Il faudra donc retenir ce mercredi 21 avril 2010 comme point de départ de la nouvelle aviation civile gabonaise », a conclu le DG de l’ANAC.

{gallery}misenservice{/gallery}

Publier votre commentaire