Pas qu’Airbus ! Iran Air signe pour 40 ATR 72-600

Iran Air - ATRLa compagnie aérienne Iran Air a signé une commande portant sur 40 ATR 72-600, dont vingt en options. Un contrat qui intervient après celui annoncé par Airbus portant sur 118 appareils dont douze A380.

Le premier constructeur mondial de turbopropulseurs et la compagnie nationale iranienne ont signé le 1er février 2016 à Téhéran un protocole d’accord pour une commande ferme pour 20 ATR 72-600 plus 20 options, évalué à un milliard d’euros. Selon le communiqué d’ATR, la signature « fait suite à des discussions commerciales intenses ayant eu lieu ces derniers jours à Rome et à Paris », à l’occasion de la visite officielle du Président iranien Hassan Rohani et de son Ministre des Transports Abbas Ahmad Akhoundi. Dans le cadre de ces négociations, les Etats italien et français « ont joué un rôle important pour aboutir à la signature de cet accord à travers la participation de leurs agences de crédit export », respectivement Sace et Coface. Iran Air avait récemment exprimé lors d’un sommet organisé par CAPA son intention de lancer une filiale dédiée aux vols intérieurs, dans le cadre de son plan d’expansion sur dix ans ; elle dessert aujourd’hui une vingtaine d’aéroports iraniens.

Cet accord marque l’arrivée des ATR de dernière génération en Iran, où les premiers appareils sont exploités depuis 1992, souligne l’avionneur. Ce marché qui vient de s’ouvrir à nouveau offre un fort potentiel pour le développement et l’expansion des liaisons et du trafic intérieur. Patrick de Castelbajac, Président Exécutif d’ATR, a déclaré : « nous sommes honorés de participer à cette nouvelle ère en Iran en fournissant à la compagnie nationale des avions qui vont fortement contribuer à renforcer et dynamiser le transport aérien à travers le pays. Nous sommes heureux d’offrir aux passagers d’Iran Air des niveaux de confort et de sécurité optimum ainsi que l’exceptionnelle flexibilité opérationnelle des ATR 72-600 ».

Iran Air avait signé la semaine dernière une commande géante pour Airbus, le protocole d’accord portant sur 21 appareils de la famille A320ceo, 24 de la famille A320neo, 27 de la famille A330ceo, 18 A330-900neo, seize A350-1000 et 12 A380. Le contrat est estimé à 25 milliards de dollars au prix catalogue, et devrait être finalisé d’ici deux mois.

Née en 1961 de la fusion d’Iranian Airways et de Pars Airways, Iran Air a démarré ses opérations en avril 1962. A ce jour, elle dessert 35 destinations internationales et 25 destinations nationales. (Air Journal, photo : Iran Air)

Publier votre commentaire