Paris – Dakar : adieu Corsair, bonjour Air Sénégal et l’A330neo

La compagnie aérienne Air Sénégal inaugure aujourd’hui sa nouvelle liaison entre Dakar et Paris, remplaçant Corsair International qui a été priée de laisser la place par le gouvernement sénégalais. Mais cette inauguration ne se fera pas à bord de son nouvel Airbus A330-900, pourtant arrivé hier au Sénégal.

A partir de ce 1er février 2019, la compagnie sénégalaise propose un vol quotidien entre sa base à Dakar-Blaise Diagne et l’aéroport de Paris-CDG, avec des départs programmés à 9h50 pour arriver à 16h15, les vols retour quittant la France à 18h45 pour se poser à 23h30. Cette première liaison long-courrier d’Air Sénégal est en concurrence avec la seule Air France (depuis CDG), Corsair International ayant effectué hier sa dernière rotation depuis et vers Orly, quittant la capitale sénégalaise jeudi à 23h55 après avoir négocié le maintien des opérations lancées il y a cinq ans jusqu’à la fin janvier.

Air Sénégal a été contrainte de louer un A330 chez Hi Fly (qui sera remplacé par un A340 à partir de lundi prochain selon Flightradar24) pour lancer la nouvelle ligne dans les temps, en raison du retard de livraison du premier de deux A330neo attendus. L’A330-900 baptisé « Casamance », bientôt immatriculé 9H-SZN et configuré pour accueillir 32 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 237 en Economie, est pourtant arrivé hier à l’aéroport Blaise Diagne. L’appareil a été présenté dans le cadre d’une cérémonie en présence du Président de la République du Sénégal Macky Sall, ainsi que du CEO d’Air Sénégal Philippe Bohn, avant de repartir vers Toulouse. Airbus précise dans un communiqué que la compagnie aérienne en prendra livraison « dans les semaines à venir », devenant ainsi la première compagnie africaine à mettre en service l’A330neo. Aucune date n’est avancée pour l’arrivée du deuxième A330neo, baptisé Sine Saloum.

Née en 2016 des cendres de Senegal Airlines, Air Sénégal dessert déjà Abidjan, Bamako, Banjul, Bissau, Conakry, Cotonou, Ouagadougou, Praia et Ziguinchor, avec une flotte composée de deux A319 et deux ATR 72-600. (Air Journal)

Publier votre commentaire