Paraphe d’un accord SAR entre la République Gabonaise et la République du Cameroun

Les exigences de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) contenues dans l’Annexe 12 à la Convention de Chicago établissent que les Accords bilatéraux/multilatéraux nécessaires en matière de recherche et de sauvetage (souvent désignés par l’acronyme anglais SAR, pour Search and Rescue) soient négociés, signés et mis en œuvre avec toutes les Régions de Recherches et Sauvetage (SRR) et Régions d’Informations de Vol (FIR) voisines et adjacentes.

C’est dans ce cadre que, dans l’optique d’améliorer les opérations de recherches et le sauvetage des aéronefs en détresse dans nos différents pays, la République Gabonaise et la République du Cameroun ont paraphé un Accord SAR le 05 Juillet 2019 à Libreville au Gabon. En présence de Mme AVOMO ASSOUMOU PAULE épouse KOKI, Directrice générale de l’autorité de l’aviation civile du Cameroun (CCAA), le Directeur général de l’ANAC, M. Arthur NKOUMOU DELAUNAY et Mme l’ambassadeur du Cameroun au Gabon ont procédé au paraphe du document. Par la suite, celui-ci sera soumis à la signature des ministres des affaires gabonais et camerounais.

Le but de ces arrangements entre les États limitrophes vise notamment à faciliter le franchissement des frontières par les équipes d’intervention en réduisant au minimum les formalités requises, quel que soit le lieu où elles se déroulent.

Notons que le Gabon est frontalier du côté terrestre avec trois (3) pays, notamment

le Cameroun ; la Guinée Equatoriale et le Congo, avec lequel l’Accord SAR a déjà été signé en Mars 2018, et du côté des eaux territoriales avec Sao Tomé & Principe.

Publier votre commentaire