Ouragan Florence : plus de 1900 vols annulés, Boeing contraint de déménager

Depuis le début de la semaine, plusieurs compagnies aériennes ont annulé leurs vols dans les Etats de Caroline du Nord et du Sud et de Virginie, alors que l’ouragan Florence s’abat sur la côte-est américaine avec des rafales violentes de plus de 160km/h.

Selon le site américain de suivi des vols FlightAware, au total plus de 1900 vols ont déjà été annulés en raison de la tempête. En plus des dizaines de vols annulés mercredi dans les aéroports côtiers de la Caroline du Sud et du Nord, au moins 535 vols ont été annulés jeudi et 426 annulations sont prévues pour ce vendredi.

En prévision de la tempête, les gouverneurs de la Caroline du Nord, de la Caroline du Sud, de la Virginie, du Maryland et de la Géorgie ont déclaré l’état d’urgence. De nombreux aéroports ont fermé depuis mercredi et certains ont effectué leur dernier vol commercial avant l’arrivée de l’ouragan Florence. Jusqu’à samedi, les aéroports avec le plus grand nombre d’annulations à ce jour comprennent: l’aéroport international de Charlotte-Douglas : 402 annulations; l’aéroport international de Raleigh-Durham :341 annulations; l’aéroport international de Charleston :276 annulations; l’aéroport international de Myrtle Beach : 124 annulations; l’aéroport international de Wilmington : 101 annulations; et l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta : 100 annulations.

Côté compagnies, tous les transporteurs américains, y compris American Airlines, Delta Air Lines, Southwest Airlines, United Airlines, Alaska Airlines, JetBlue Airways et Spirit Airlines ont assoupli les dérogations et les avis aux voyageurs ayant des itinéraires impliquant des aéroports dans la trajectoire de la tempête. Ils ont déclaré avoir plafonné certains tarifs à des niveaux inférieurs à ceux des billets de dernière minute. Les transporteurs renoncent également aux frais des bagages et des animaux de compagnie en cabine pour les voyageurs qui pourraient être touchés par la tempête.

Le constructeur Boeing, pour sa part, a suspendu ses opérations mardi à l’usine de Caroline du Sud où il assemble ses avions 787. Avant l’évacuation de l’usine, Boeing a transporté plusieurs nouveaux 787-10 Dreamliner de l’usine de Caroline du Sud à l’aéroport de Boeing d’Everett, dans le nord de Seattle, a indiqué une porte-parole de Boeing.

Pour le moment, le total évalué de 1925 annulations reste relativement bas, estime Sara Orsi, porte-parole de FlightAware. « Le nombre limité de plates-formes affectées par Florence limitera probablement l’ampleur des perturbations qui affectent le système de transport aérien national. La plupart des aéroports sur la trajectoire de la tempête sont des aéroports côtiers plus petits », explique-t-elle. Toutefois, les compagnies devraient garder un œil sur la prochaine étape de Florence. « Une fois que la tempête se sera déplacée vers Atlanta et Charlotte, le plus gros problème sera la pluie et les orages ». En 2017, les trois ouragans dévastateurs- Harvey, Irma et Maria , qui avaient frappé les États-Unis- avaient entraîné plus de 20000 annulations de vol. (Air Journal)

Publier votre commentaire