Ouganda : L’autorité de l’aviation civile veut interdire les avions « pollueurs » dans son ciel

À partir de 2020, l’autorité de l’aviation civile (CAA) de l’Ouganda entend ne plus autoriser dans son espace aérien, les avions émettant des gaz à effet de serre au-dessus des standards de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

David Kakuba, directeur général de CAA l’a fait savoir le lundi 17 décembre à Entebbe à l’ouverture de l’atelier de formation nationale destiné aux parties prenantes sur le Régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (CORSIA).

« Nous allons obliger les opérateurs à fonctionner dans les limites internationales requises en ce qui concerne les émissions de carbone. Chaque année, nous certifions les opérateurs opérant en Ouganda et si nous constatons que vous enfreignez ceci, nous vous clouons au sol ou nous vous indiquons que vous n’êtes pas, le bienvenu à l’aéroport international d’Entebbe » a-t-il déclaré.

Figurant dans le nouveau volume III de l’Annexe 16 à la Convention de Chicago (Protection de l’environnement), le panier de mesures sur les émissions de CO2 représente la première norme mondiale de certification de la conception régissant les émissions de CO2 jamais établie pour un secteur. La norme s’appliquera, à partir de 2020, aux nouvelles conceptions de types d’avions et, à partir de 2023, aux conceptions de types d’avions qui sont déjà en production. Les avions en production qui ne satisfont pas à la norme à partir de 2028 ne pourront plus être produits, à moins que les conceptions soient suffisamment modifiées.

Lire la suite sur NewsAero.

Publier votre commentaire