Nigeria : toutes les compagnies ne sont pas les bienvenues

La reprise des vols internationaux vers le Nigeria ne concerne pas tout le monde, les compagnies aériennes Air France-KLM, Royal Air Maroc, Lufthansa ou Etihad Airways entres autres n’ayant pas encore le droit de poser leurs avions dans les aéroports du pays.

Depuis la réouverture annoncée fin aout des frontières du Nigeria puis la reprise des vols internationaux le 5 septembre 2020, les transporteurs desservant les aéroports de Lagos ou Abuja ne sont pas logées à la même enseigne, au nom du principe de réciprocité très usité depuis la pandémie de Covid-19. Le ministre de l’Aviation Hadi Sirika a annoncé la liste des compagnies autorisées, liste dans laquelle ne sont incluses Air France et KLM, Lufthansa et Etihad Airways, pas plus que les africaines Royal Air Maroc, RwandAir, Air Namibia, TAAG Angola Airlines et South African Airways.

Le feu vert en revanche a été donné à British Airways, Virgin Atlantic, Turkish Airlines, Middle-East Airlines, Emirates Airlines, Qatar Airways, Delta Air Lines et les compagnies du continent Air Côte-d’Ivoire, ASKY, Ethiopian Airlines, Egyptair, Air Peace, Africa World Airways (AWA) et Kenya Airways.

Comme le dénonçait l’IATA le mois dernier, l’incohérence reste de mise sur la levée des restrictions de voyage à l’échelle du continent ; mais aussi dans certains pays, le Nigeria acceptant par exemple Emirates depuis les EAU mais pas Etihad. Il n’est d’ailleurs pas le seul : la Tanzanie bloque son accès à toutes les compagnies du Kenya, pour le plus grand bien de RwandAir – qui en revanche ne peut desservir ni Lagos ni Abuja, contrairement à Kenya Airways…

Les restrictions de voyage vers le Nigeria indiquent que tous les futurs passagers doivent être testés négatifs à la Covid-19, 72 heures avant le départ. (Air Journal, photo : airliners.net, Kenneth Iwelumo)

Publier votre commentaire