Mise en œuvre du projet CASE : le Directeur de la sûreté de l’ANAC à la réunion technique à Bruxelles

Romuald Peggy’s Soungou avec Antoine Zannoti, coordonnateur projet CASE

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet CASE,  une initiative de renforcement des capacités visant à intensifier la sûreté de l’aviation en Afrique et dans la péninsule arabique, la Direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission Européenne, et la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) ont réuni les directeurs généraux, les directeurs de la sûreté et les experts en sûreté de l’aviation civile de 26 Etats à Bruxelles du 18 au 19 février 2019.

La rencontre portait sur le bilan à faire sur les trois années d’existence du projet CASE financé par l’UE et mis en œuvre par la CEAC. Au total, 53 participants y prenaient part. Le Gabon a été représenté par le Directeur de la sûreté et de la facilitation de l’ANAC, M. Romuald Peggy’s SOUNGOU en sa qualité de point focal national du Projet CASE.

17 Etats partenaires présent à cette réunion ont déjà bénéficié des activités nationales du projet CASE, et neuf Etats membres de la CEAC ont fourni des experts techniques pour mener les activités sur le terrain.

Les participants ont discuté sur les enseignements les plus significatifs tirés de la mise en œuvre du projet CASE, l’identification des domaines dans lesquels renforcer d’avantage l’efficacité du projet, ainsi que la mise en évidence des bonnes pratiques.

Les différents ateliers organisés le premier jour, ont permis de traiter des questions clés telles que la méthodologie du projet, la portée, l’efficacité et la durabilité de ses activités opérationnelles, ainsi que sa synergie avec des initiatives similaires de renforcement des capacités.

Les recommandations finales serviront à accroitre encore l’impact et l’efficacité du projet CASE au cours de sa dernière année, avant la fin du projet en 2020.

Pour rappel, le projet CASE est une initiative de renforcement des capacités visant à intensifier la sûreté de l’aviation en Afrique et dans la péninsule arabique.

Le projet a débuté en juin 2016 et, à ce jour, 50 activités sur site ont été réalisées sur une base nationale ou sous régionale afin de répondre aux besoins identifiés comme prioritaires par ses Etats partenaires.

A l’heure actuelle, 590 experts de la sûreté de l’aviation de 28 Etats partenaires ont bénéficié des activités opérationnelles du projet, et aussi de l’assistance technique fournie par des experts des Etats membres de la CEAC et d’autres Etats partenaires du projet CASE.

En outre, 410 experts de 29 Etats partenaires supplémentaires dont le Gabon avant son adhésion en 2018, ont participé à 13 ateliers régionaux, ce qui leur a permis d’approfondir leur compréhension des grands problèmes émergents en matière de sûreté de l’aviation, tout en partageant leurs expérience avec leurs homologues des autorités de l’aviation civile des Etats voisins.

Le Gabon a déjà bénéficié d’une activité sur site : formation en bonnes pratiques des inspecteurs Avsec organisée à Libreville du 4 au 8 février 2019.

Les opérations du projet CASE se poursuivront jusqu’à sa date de clôture, le 30 avril 2020.

Publier votre commentaire