Mariage consommé entre Air Madagascar et Air Austral

La signature jeudi du pacte d’actionnaires finalise le partenariat stratégique entre les compagnies aériennes Air Madagascar et Air Austral, et marque le démarrage du plan de transformation de la compagnie nationale malgache.

Les représentants des deux compagnies ont signé l’acte de cession dit closing à Antananarivo le 30 novembre 2017, une signature marquant selon leur communiqué commun « l’aboutissement d’un processus long et complexe, initié et soutenu par la Banque Mondiale. Réalisée avec succès dans un timing serré, elle marque le franchissement d’une étape fondamentale pour le développement mutuel des deux compagnies ». Air Austral, basée à La Réunion, officialise ainsi sa prise de participation au capital d’Air Madagascar en tant que partenaire stratégique, tandis que la compagnie nationale malgache peut désormais démarrer officiellement son plan de transformation. C’est « un nouveau chapitre qui s’ouvre » pour les deux partenaires, qui parlent d’un « acte fondateur historique » après un travail conjoint « colossal » de concertation, de coordination et de négociations. Avec des objectifs affichés clairs : redresser d’abord la compagnie nationale malgache, avant de la conduire sur le chemin d’un nouveau développement.

A court et moyen termes, il s’agit pour Air Madagascar de redevenir une compagnie aérienne rentable, en s’appuyant et en se concentrant sur l’exécution du Business Plan proposé par le partenaire stratégique et aujourd’hui acté. Un Business Plan construit autour de trois axes prioritaires : le renforcement et le développement du marché domestique, le développement du leadership d’Air Madagascar à l’international notamment sur l’axe Madagascar – Paris, la mise en place de synergies intelligentes par le renforcement de la coopération sur le réseau régional. Le partenariat établit les axes de transformation sur 10 ans et sera exécuté en deux phases : (1) une phase de redressement et de rétablissement des fondamentaux déployée sur 3 ans et (2) une phase de croissance, incluant le développement de la flotte et l’ouverture des nouvelles lignes.

La nomination de sept administrateurs le 20 novembre dernier pour un mandat de quatre ans « a déjà donné le ton », poursuivent les deux compagnies : l’Etat malgache continuera d’être actionnaire majoritaire avec 51%, et nomme le Président du Conseil d’Administration (CA) ; Air Austral deviendra deuxième actionnaire avec 49% de la compagnie malgache. A l’issue de la cérémonie de closing hier, Eric Koller, nouveau Président du CA, a déclaré : « ce partenariat matérialise, dans le domaine aérien, le projet de l’indo-océanie. Les deux compagnies, tout comme les deux îles, ont des destins liés. Il est cependant nécessaire de traduire en impact économique ces relations historiques et culturelles ». Ce partenariat en appelle d’autres, ajoute-t-il, mais le travail commence maintenant. « Cela demande des efforts de la part de tous. C’est un engagement pour la relance effective de la compagnie. En interne, les gros chantiers ont déjà débuté avec les travaux relatifs aux principaux « streams » identifiés pour la relance de la compagnie ».

« Je ne peux cacher mon émotion, ma grande joie, ma fierté aussi », a de son côté ajouté Marie Joseph Malé, PDG d’Air Austral, « d’abord pour Air Madagascar, qui retrouve de réelles chances de se redresser, puis de se développer à nouveau à l’image de sa splendeur d’antan. Ma fierté aussi, pour Air Austral, qui entre aujourd’hui au capital d’Air Madagascar et contribue ainsi, en tant que partenaire stratégique, à bâtir avec elle, en coopération, un nouvel avenir pour le désenclavement de nos deux pays (…). Beaucoup de travail nous attend avec d’importants efforts à fournir pour les 3 années à venir. J’ai toute confiance en l’équipe de Direction aujourd’hui mise en place. J’ai toute confiance en sa rigueur, son professionnalisme, son enthousiasme pour atteindre les objectifs que nous nous sommes aujourd’hui fixés ».

« Il va de soi que cet accord sera bénéfique pour les deux parties. Par ailleurs, il est important de rappeler que l’Etat va se désengager entièrement d’Air Madagascar à partir de 2018 en termes de subventions diverses. Nous sommes, ainsi, convaincus que grâce à ce nouveau partenariat, le redressement de la compagnie Air Madagascar sera assuré par une gestion performante », souligne le ministre des finances Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona. « La situation îlienne de la Grande île fait que le transport aérien est vital et incontournable. Le secteur contribue directement au tourisme et aux autres activités économiques. A travers ce partenariat stratégique, la compagnie malgache affirme son ambition de redevenir une compagnie aérienne rentable et durable. Cette situation profitera assurément à toute l’économie du pays », ajoute son collègue aux Transports Beboarimisa Ralava, ministre des Transports.

Le Partenariat stratégique en quelques dates :

Avril 2016 : Sollicitation de la Banque Mondiale

Février 2017 : Air Austral figure dans la « short list »

15 mars 2017 : Air Austral est désignée comme «preferred bidder»

4 avril 2017 : Signature du protocole d’accord et démarrage de la « due diligence »

Avril à août 2017 : « Due diligence »

9 octobre 2017 : Signature de l’accord de partenariat stratégique

30 novembre 2017 : closing

Les chiffres clés du redressement :

6,5% : progression moyenne annuelle de la production

10% : croissance du trafic mesurée en PKT soit 1 516 000 passagers transportés

420 millions de dollars : objectif à terme avec une évolution progressive du chiffre d’affaires

4,6% : taux de rentabilité à terme

(Air Journal)

Publier votre commentaire