Malaysia Airlines MH370 : des débris au Mozambique ?

MH370-CNNLes autorités du Mozambique ont confirmé la découverte d’un débris d’avion sur la côte près de Vilankulo, mais estiment qu’il est trop tôt pour dire s’il provient du vol MH370 de Malaysia Airlines, dont le Boeing 777-200ER avait disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord lors d’un vol entre Kuala Lumpur et Pékin.

Décrit le 2 mars 2016 comme « mesurant 57 cm sur 90 cm, asymétrique, d’un matériau composite appelé nid d’abeille et de couleur grise » par Joao Abreu, directeur de l’Institut de l’aviation civile du Mozambique (IACM), le débris triangulaire a été découvert lundi par un touriste américain sur un banc de sable. Le responsable a tout de suite ajouté qu’il était prématuré de parler d’une pièce provenant d’un Boeing, précisant que « jusqu’à présent, il n’y a pas de preuve indiquant explicitement ou implicitement qu’il s’agit d’un morceau du MH370 ».

Mais le ministre des transports malaisien Liow Tiong Lai a évoqué ce matin de « fortes probabilités » que la pièce provienne d’un 777, tandis que selon la presse américaine un officiel américain a au vu des photos du débris identifié « le bord d’attaque fixe droit d’un stabilisateur de 777 ». Le ministère des transports australiens a de son côté confirmé que l’endroit de la découverte du débris était « conforme aux modélisations des courants » commandités par l’ASTB (équivalent local du BEA), et a réaffirmé que la recherche de l’avion disparu se poursuivra dans le sud de l’Océan Indien.

La pièce sera transférée vers l’Australie dans les jours qui viennent ; le seul autre débris identifié à ce jour comme provenant du vol MH370, un flaperon, avait été découvert fin juillet 2015 à La Réunion. Rappelons que le 777 de Malaysia Airlines est le seul appareil de ce type porté disparu.

Pour la petite histoire, l’homme qui a découvert le débris accompagné de pêcheurs locaux est un ancien avocat américain devenu blogger, Blaine Gibson, qui mène sa propre enquête sur la disparition de l’avion ; enquête qui l’a mené en Malaisie, en Thaïlande, au Myanmar et bien sûr à La Réunion, et dont il publie les avancées sur les réseaux sociaux. (Air Journal, photo : CNN/twitter)

Publier votre commentaire