Lufthansa : Ethiopie, Djeddah, reconnaissance faciale et jeu-concours

La compagnie aérienne Lufthansa annonce la séparation en deux liaisons distinctes de ses vols entre Francfort, Addis Abeba et Djeddah. Elle teste d’autre part la biométrie à l’aéroport de Los Angeles, et lance une nouvelle campagne de publicité, jeu-concours à la clé.

A partir du 29 octobre 2018, la compagnie nationale allemande proposera cinq vols par semaine sans escale entre Francfort et l’aéroport d’Addis Ababa-Bole, opérés Airbus A340-300. Les départs sont programmés tous les jours sauf mardi et dimanche à 14h10 pour arriver à 22h55, les vols retour décollant tous les jours sauf lundi et mercredi à 0h55 pour atterrir à 6h30. Le vol sans escale à Djeddah  réduira la durée moyenne du vol à environ sept heures, souligne dans un communiqué Lufthansa, qui est face sur cette route à Ethiopian Airlines, sa partenaire dans Star Alliance.

Sans la continuation vers l’Ethiopie, les vols de Lufthansa vers l’aéroport de Djeddah-King Abulaziz seront du coup modifiés dès le 28 octobre, avec une rotation tous les jours sauf mercredi en A330-300 : départs à 14h10 pour arriver à 21H40, et retour d’Arabie Saoudite le lendemain à 1h50 pour se poser à 5h45.  Elle fait sur cet axe face à la concurrence de Saudia.

La compagnie explique dans un communiqué que jusqu’à présent, la seule liaison entre Francfort et Addis-Abeba « impliquait une escale longue durée à Djeddah ». Les avions gros porteurs et les heures de départ améliorées « rendent ces liaisons encore plus attrayantes pour les voyageurs, tandis que l’arrivée tôt le matin à Francfort permet aux passagers d’accéder à toute la gamme de vols Lufthansa vers des destinations du monde entier ». Avec ce changement, Lufthansa « réagit à la demande accrue de billets pour ces deux destinations ».

Lufthansa a d’autre part lancé à l’aéroport de Los Angeles des essais d’enregistrement des passagers grâce à la biométrie via la reconnaissance faciale, qui lui ont par exemple permis d’embarquer environ 350 passagers dans un Airbus A380 en à peu près 20 minutes. Elle déclare avoir reçu « des commentaires très positifs de la part des passagers » au cours des essais initiaux, similaires à ceux menés par British Airways dans le même aéroport. Voici comment cela fonctionne:

*Des barrières d’auto-embarquement dotées de caméras de reconnaissance faciale sophistiquées capturent les images faciales des passagers à l’approche de l’appareil

*Cette image est envoyée en toute sécurité à la base de données CBP (Customs and Border Protection) pour une correspondance et une vérification en temps réel

*Après une correspondance instantanée et réussie en quelques secondes, le système reconnaît le passager comme étant «embarqué»

*Le passager n’a plus besoin de montrer une carte d’embarquement ou un passeport à la porte

« Le besoin croissant des compagnies aériennes, des aéroports et des autorités d’offrir des procédures plus rapides et plus commodes pour les passagers à l’aéroport crée une opportunité unique pour l’utilisation de la biométrie », a déclaré Bjoern Becker, Directeur des services sol et numérique de Lufthansa dans un communiqué. La compagnie « s’efforce d’améliorer l’expérience client en appliquant des technologies avancées et des solutions innovantes. C’est un pas de plus vers la réalisation de cet objectif ».

Amadeus, le fournisseur du système de service passagers (Altéa) de Lufthansa, qui inclut la solution Altéa Departure Control, a développé l’amélioration biométrique en collaboration avec Lufthansa, qui a l’intention d’étendre le programme pilote à d’autres passerelles américaines et à d’autres points de contact avec les passagers. L’achèvement de l’essai ouvrira également la voie à d’autres compagnies utilisant la technologie Altéa d’Amadeus pour déployer rapidement l’embarquement biométrique pour leurs propres passagers. « L’embarquement biométrique a un énorme potentiel pour rendre l’expérience de voyage plus facile et moins stressante », a déclaré Guido Haarmann, directeur général, Europe centrale et orientale, Airlines, Amadeus. « L’année dernière, plus de 1,6 milliard de passagers ont embarqué à bord d’avions grâce à la technologie Amadeus Altéa. La mission d’Amadeus est de développer une technologie qui crée de meilleurs trajets pour les voyageurs du monde entier, et c’est un plaisir de travailler avec notre partenaire Lufthansa pour mettre cette technologie innovante sur le marché ».

Avec les volumes de passagers toujours croissants et les limitations de l’infrastructure aéroportuaire, la biométrie devient un élément clé pour accélérer les processus de l’aéroport tout en assurant la sécurité et la sûreté des passagers. Aux États-Unis, les compagnies aériennes n’auront pas besoin de créer et de maintenir leur propre base de données biométriques car elles peuvent compter sur les données fournies par une source centrale – le CBP (Customs and Border Protection) – pour une efficacité et une précision exceptionnelles. « Le CBP est ravi de travailler avec des partenaires de l’industrie du voyage aérien comme Lufthansa pour démontrer comment la biométrie faciale peut offrir une gamme d’avantages aux voyageurs pour une expérience passagers sans heurts », a déclaré John Wagner, sous-commissaire adjoint au Bureau des opérations sur le terrain du CPB.

Enfin on retiendra le lancement de la nouvelle campagne publicitaire mondiale de Lufthansa, #SayYesToTheWorld, la « plus importante de son histoire ». A travers des visuels hauts en couleurs et des slogans sous forme de questions, #SayYesToTheWorld est plus qu’un état d’esprit : cette campagne nous incite à découvrir le globe, mais aussi à remettre en question nos propres habitudes et modes de pensée, à ouvrir notre esprit au monde dans toute sa grandeur. En France, la nouvelle campagne se déploie sur l’ensemble des canaux médiatiques ; sur de nombreux supports digitaux, ainsi que sur les principales chaînes de télévision et dans les salles de cinéma à travers un spot publicitaire. Une campagne d’affichage a également été mise en place à Paris, Nice, Lyon et Marseille, notamment dans 13 grandes gares, dans le métro parisien, ainsi que dans l’aéroport Paris Charles de Gaulle. La campagne est également relayée sur un microsite internet créé spécialement pour l’occasion.

Dans le cadre de la campagne #SayYesToTheWorld, Lufthansa propose un jeu-concours inédit, qui se déroule en ligne jusqu’au 31 mars prochain. Quatre voyages pour deux personnes seront offerts par Lufthansa, sur une sélection de destinations :

-2 billets aller/retour en Premium Economy Class sur un vol long-courrier, pour le premier gagnant tiré au sort

-2 billets aller/retour en Economy Class sur un vol long-courrier, pour le 2ème gagnant ;

-2 x 2 billets aller/retour en Economy Class sur un vol court-courrier, pour les 3ème et 4ème gagnants.

Pour participer, il suffit de se rendre sur le site www.lufthansa.com/sayyes et de répondre à la question « A quoi aimeriez-vous dire oui ? ». Les participants peuvent alors « épingler » la destination de leurs rêves sur un globe virtuel. Ils choisissent ensuite une expérience parmi celles proposées « profiter, explorer, apprendre, goûter…». Les résultats du tirage au sort seront communiqués le 9 avril 2018. (Air Journal)

Publier votre commentaire