L’optimisme est de retour chez American Airlines

Avec le lancement des opérations en joint-venture avec British Airways et Iberia, American Airlines va pouvoir apposer son code sur les vols de 322 nouveaux vols – tandis que British Airways gagne 2 063 vols et Iberia 354. Leurs passagers auront également accès à cinq hubs : New York JFK, Londres Heathrow, Madrid, Chicago et Miami.

Ce lancement a surtout été l’occasion d’annoncer l’ouverture de quatre nouvelles liaisons pour avril 2011. Les rotations New York – Budapest et Chicago – Helsinki seront réalisées par American Airlines, Londres – San Diego par British Airways et Los-Angeles – Madrid par Iberia. Mais les passagers des trois compagnies y auront accès. American Airlines augmentera également ses fréquences sur les liaisons JFK – Barcelone et Miami – Madrid.

En même temps, le DoT a rendu un avis préliminaire favorable à une immunité antitrust entre la compagnie américaine et Japan Airlines sur leurs liaisons transpacifiques. Elle leur permettrait de coopérer commercialement sur ces liaisons, d’harmoniser leurs programmes de vols et leurs choix d’ouverture de lignes. L’immunité antitrust a été demandée en février, après la signature d’un accord de ciel ouvert entre les Etats-Unis et le Japon fin 2009. Grâce à lui, American Airlines va déjà pouvoir lancer une liaison quotidienne entre JFK et Tokyo Haneda le 20 janvier 2011, tandis que Japan Airlines inaugurera des vols quotidiens entre Haneda et San Francisco, ainsi que vers Honolulu dès le 31 octobre.

Tous ces développements vont permettre à American Airlines de rappeler près de 800 employés du personnel navigant : 545 PNC (ex-TWA) et 250 PNT. Les vingt-cinq premiers pilotes seront rappelés dès le milieu du mois de novembre puis la compagnie continuera d’en réintégrer progressivement à raison d’une trentaine par mois. 225 hôtesses et stewards seront rappelés ce mois-ci. (aerocontact, texte + photo)

 

Publier votre commentaire