L’OACI veut une vaccination prioritaire des équipages

L’OACI s’est jointe aujourd’hui à quatre autres agences des Nations Unies pour appeler les pays à donner la priorité aux vaccinations contre le COVID-19 pour les équipages navigants.

En plus du Secrétaire général de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), M. Fang Liu, la déclaration conjointe spéciale a été signée par les dirigeants de l’Organisation internationale du travail (OIT), de l’Organisation maritime internationale (OMI), de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). «La mise en œuvre des recommandations actuelles de l’OMS est d’une importance primordiale pour le fonctionnement continu et optimal du réseau de l’aviation civile internationale, et donc pour le transport dans le monde entier des expéditions et des travailleurs essentiels», a déclaré le Dr Liu.

La déclaration conjointe souligne l’avis de l’OMS selon lequel, à l’heure actuelle, les pays ne devraient pas introduire d‘exigences de preuve de vaccination pour les voyages internationaux comme condition d’entrée, étant donné à la fois les inconnues critiques concernant l’efficacité de la vaccination pour réduire la transmission et la disponibilité mondiale limitée de doses de vaccin. Il souligne également que les transports, maritime et aérien, sont des activités essentielles qui sous-tendent le commerce et la mobilité mondiaux, et la clé d’une reprise socio-économique durable. Il note d’ailleurs le plein soutien conjoint des agences participantes pour l’élaboration en temps opportun d’un cadre international harmonisé pour les certificats de vaccination et faciliter les déplacements internationaux des équipages. «Comme le souligne la déclaration conjointe, l’application de règles de santé publique strictes à ces travailleurs clés, y compris la quarantaine, a entraîné une connectivité entravée, une complexité opérationnelle et des coûts importants», a noté le Dr Liu. «La déclaration appelle également les gouvernements à donner la priorité aux équipages de mer et au personnel navigant dans leurs programmes nationaux de vaccination contre le COVID-19, ainsi que d’autres travailleurs essentiels, conformément à la feuille de route de l’OMS. ».

Selon les statistiques de l’OACI, le nombre total de professionnels de l’aviation titulaires d’une licence avant la pandémie, y compris des pilotes, des contrôleurs de la circulation aérienne et des techniciens de maintenance titulaires d’une licence, était de 887 000. Le transport aérien a transporté environ 5,7 milliards de passagers en 2019, et le fret aérien avant la pandémie représentait 35% de la valeur des marchandises expédiées tous modes confondus. (Air Journal, photo: i.a)

Publier votre commentaire