Gabon / Libreville: réduire les émissions de CO2 issues de l’aviation civile

projet co2
projet co2

La résolution A37-19 de la 37ème session de l’Assemblée de l’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) exhorte les États contractants à soumettre un plan d’actions destiné à atténuer les émissions de dioxyde de carbone (CO2) issues du transport aérien.

C’est dans ce contexte qu’est né le projet OACI-UE, dénommé « Renforcement des capacités pour la réduction des émissions de CO2 issues de l’aviation internationale ». Ce projet est financé par l’Union Européenne et soutenu techniquement par l’OACI. Il vise trois objectifs :
– aider les États à élaborer leur plan d’actions pour la réduction des émissions de CO2 ;
– mettre en place un système de suivi des émissions de CO2 ;
– mettre en œuvre les mesures retenues dans le plan d’actions.
Quatorze États d’Afrique et des Caraïbes sont concernés, à savoir les dix États membres de la CEEAC, le Burkina Faso, le Kenya, Trinidad et Tobago et la République Dominicaine.
Depuis le lancement du projet, deux séminaires ont déjà eu lieu, le premier à Yaoundé au Cameroun était axé sur l’élaboration des plans d’action nationaux, et le deuxième à Nairobi au Kenya a mis l’accent sur le système d’inventaire des émissions de CO2.

Du 31 octobre au 04 novembre 2016, Libreville abritera le troisième séminaire sur le renforcement des capacités pour réduire les émissions de dioxyde de carbone issues de l’aviation internationale avec pour thème principal « Mise en œuvre des mesures d’atténuation retenues dans les plans d’actions nationaux pour la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) issues de l’aviation internationale ».

Publier votre commentaire