Les experts de la sécurité aérienne en Afrique Centrale en réunion ordinaire au Tchad

L’Agence de Supervision de la Sécurité Aérienne en Afrique Centrale (ASSAC-AC) a organisé sa 3ème réunion ordinaire du Comité de Direction ce lundi 28 janvier dans un hôtel de la place à N’Djamena.

L’objectif est d’améliorer la sécurité du transport aérien dans les Etats membres et atteindre les objectifs prescrits par la déclaration d’Abuja sur la sécurité aérienne en Afrique.

Pour le président du Comité de Direction de l’ASSAC-AC, François Alexandre Kiapo explique l’objectif à atteindre « l’ASSAC-AC doit disposer d’une législation appropriée, des règlements techniques communautaires et assurer leur mise en œuvre harmonisée, former et qualifier les inspecteurs et le personnel technique des administrations des aviations civiles nationales en vue de l’amélioration du niveau de sécurité dans les Etats. Assister également les Etats membres dans certaines tâches de supervision et de certification. Enfin accompagner dans la mise en œuvre des règlements communautaires et nationaux ».

Rappelons que la mission d’Agence de Supervision de la Sécurité Aérienne en Afrique Centrale (ASSAC-AC) est de superviser la sécurité aérienne.

En rappelant la vision de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) pour l’horizon 2025 qui est susceptible d’apporter une solution au problème qui gangrène la sous-région, le directeur Général de l’Autorité de l’Aviation Civile (ADAC), Yamiri Doumngar Ganda a souligné que « cette vision a pour objectif d’avoir un espace intégré et émergeant où règne la solidarité, la sécurité et la bonne gouvernance au service du développement humain ».

Le programme économique régional qui soutient cette vision, s’appuie entre autres sur le secteur du transport en général et le transport aérien en particulier, moteur d’intégration, de développement économique et de rapprochement des peuples. C’est pourquoi, l’industrie du transport aérien doit être mise à nouveau à travers les actions de supervision des administrations de l’aviation civile avec l’appui de l’ASSA-AC, a ajouté le Directeur Général.

Les experts en réunion à N’Djamena auront à réexaminer point par point toutes les questions qui ont déjà été examinées lors de la réunion de Douala au Cameroun, du 02 au 04 octobre 2018. (adac-tchad)

Publier votre commentaire