L’EASA et la FAA certifient simultanément l’A320neo

Le certificat de type A320neo de l’EASA a été signé par son Certification Director, Trevor Woods, et le Certificat de Type A320neo de la FAA l’a été par Jeffrey Duven, FAA Manager of Transport Airplane Directorate – Aircraft Certification Service. Les deux documents officiels ont été remis à Toulouse à Charles Champion, Executive Vice President Engineering, et à Pierre-Henri Brousse, Ingénieur en Chef A320neo d’Airbus.

Cette certification a été obtenue au terme d’un programme d’essais menés avec trois avions équipés des réacteurs Pratt & Whitney. Ils totalisent au final plus de 1.070 heures de vols en près de 350 vols. Sur ces 1.070 heures de vol, 300 ont été effectuées par le même appareil dans un environnement similaire à celui des compagnies aériennes, en vue d’assurer sa maturité opérationnelle dès sa mise en service.

L’A320neo équipé des réacteurs Pratt & Whitney est la première variante de la famille NEO à recevoir sa certification de type. La certification de l’A320neo équipé des réacteurs CFM interviendra au cours des mois à venir et celle des A321neo et A319neo dotés des deux options de motorisation se fera en suivant. Lancé le 1er décembre 2010, le programme A320neo offre en effet aux compagnies le choix entre les réacteurs Pure Power PW1100G-JM de Pratt & Whitney et les LEAP 1A de CFM International.

Au rythme de production actuel de 42 A320 assemblés par mois, il faudrait plus de huit ans et demi pour venir à bout du carnet de commandes. C’est la raison pour laquelle, le constructeur européen vise une cadence mensuelle de 60 A320 voire plus à partir de mi-2019. Et il faudra tout cela, parce qu’Airbus continue à engranger des commandes pour sa famille A320neo. La dernière en date (17 novembre 2015) émane eayJet qui a signé pour 30 A320neo de plus. Quatre jours plus tôt (13 novembre 2015), TAP avait commandé 39 A320neo. Sur le seul mois de novembre 2015, il a eu également IAG (15 A320neo), Korean Air (30 A321neo) et Asiana Airlines (25 A321 neo).

Dès que le programme A320neo volera de ses propres ailes, ce qui ne serait tarder, Airbus va pouvoir se concentrer sur le futur monocouloir du 21ème siècle … (aerobuzz.fr)

 

Publier votre commentaire