Le président rwandais exhorte les pays africains à ouvrir leur espace aérien

Le président rwandais Paul Kagame a appelé mercredi les pays africains à ouvrir leur espace aérien afin de faciliter la circulation des voyageurs, des entreprises et des opérateurs aériens à travers le continent.

« Le protectionnisme réciproque en matière d’espace aérien est une politique à courte terme, qui ne sert qu’à maintenir le marché continental fragmenté, inefficace et coûteux, et réduit les opportunités qui s’offrent aux entreprises africaines », a déclaré M. Kagame lors de l’ouverture du 4e sommet-exposition africain de l’aviation à Kigali, la capitale du Rwanda.

Il est important d’inciter davantage de pays africains à rejoindre le Marché unique du transport aérien en Afrique pour réduire le coût du déplacement et du commerce en Afrique, a-t-il déclaré.

Seize pays africains, soit près du tiers de l’Afrique, ne disposent en effet d’aucun accès la mer, a-t-il rappelé.

La libéralisation de l’espace aérien signifie davantage d’emplois de haute qualité pour les pilotes, les ingénieurs et le personnel de service africains, a-t-il déclaré.

Le protectionnisme, qui visait à soutenir les transporteurs locaux, a finalement conduit à freiner la croissance du secteur de l’aviation en Afrique, a-t-il ajouté.

Le sommet de Kigali, qui durera deux jours, réunit environ 800 participants, dont des dirigeants de compagnies aériennes, des responsables gouvernementaux, des législateurs et des représentants de l’aviation civile. (xinhua, photo: UA)

Publier votre commentaire