Le Mot du Directeur Général

Chers internautes,

En ma qualité de Directeur général de l’Agence Nationale de l’Aviation civile, je vous souhaite la bienvenue sur notre site web. Grâce à ce moyen de communication, nous voudrions être plus proche de notre public cible afin de mieux nous faire connaître et, en même temps, informer sur l’actualité aéronautique nationale et internationale.

L’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) créée par la Loi 005/2008 du 11 juillet 2008 et réorganisée par la loi n°023/2016 du 29 décembre 2016 portant Code de l’Aviation civile, est l’autorité chargée de l’exécution de la politique de l’État gabonais en matière d’aviation civile et de la mise en œuvre des normes et recommandations internationales édictées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

L’ANAC est un établissement public à compétence nationale, doté d’une autonomie technique et de gestion. Elle a remplacé le Secrétariat Général à l’Aviation Civile et Commerciale (SGACC), première administration de l’aviation civile gabonaise qui n’avait pas connu de modifications majeures depuis sa création en 1972. L’ANAC a été portée sur les fonts baptismaux en janvier 2009. L’agence exerce pour le compte de l’Etat, l’ensemble des prérogatives de la puissance publique dans le secteur de l’aviation civile, telles que les fonctions liées à la régulation, à la supervision et au contrôle des activités du transport aérien. Active au sein des organisations internationales de l’aviation, l’ANAC veille à ce que les intérêts du Gabon soient pris en compte de manière appropriée.

Pour l’ANAC, le chantier se décline quasiment dans tous les domaines couverts par toutes les annexes de OACI. Afin d’appliquer effectivement les Normes et Pratiques Recommandées (SARPs) de celle-ci, l’ANAC travaille en synergie avec des organismes sous-régionaux et internationaux, telles la Commission africaine de l’aviation civile (CAFAC) ; l’Agence de supervision de la sécurité aérienne en Afrique Centrale (ASSA-AC) et l’OACI à travers la direction de la coopération technique (TCB).

Aujourd’hui, le monde aéronautique fait face à deux préoccupations majeures : la sécurité et la sûreté. Pour répondre à ces défis clés, une réglementation, un référentiel technique et des procédures de supervision de la sécurité de l’aviation civile, de la sécurité aérienne et de la sûreté aéroportuaire à la hauteur des attentes des instances de l’aviation civile internationale sont indispensables ; combinés à une politique ambitieuse de formation et un personnel empreint d’expertise, d’efficacité et de rigueur.

Ainsi, nous nous efforçons d’atteindre avec la contribution de tous, l’objectif visant à bâtir une aviation civile sécurisée, ordonnée et performante.

Nous sommes tous dans le même cockpit !

Je vous souhaite une bonne navigation sur notre site.

Arthur NKOUMOU DELAUNAY