L’Afrique du Sud suspend Air Zimbabwe

Les autorités sud-africaines ont suspendu les activités sur leur territoire d’Air Zimbabwe, la compagnie nationale du Zimbabwe, qui n’a pas payé ses taxes à l’aéroport de Johannesburg.

« Air Zimbabwe n’a pas respecté les termes du contrat financier permettant l’utilisation des aéroports de la compagnie des aéroports sud-africains« , a indiqué jeudi 24 octobre l’Acsa, le gestionnaire des plateformes aéroportuaires sud-africaines. En conséquence, la compagnie zimbabwéenne n’est plus autorisée à utiliser les neufs aéroports sud-africains gérés par l’Acsa. « Cette interdiction restera en vigueur jusqu’à ce que les très importants montants dus soient réglés« , a ajouté l’Acsa.

La compagnie zimbabwéenne basée à Harare croupit sous des dettes (300 millions de dollars fin 2018) et a licencié des centaines d’employés ces deux dernières années. Elle dispose, à cette date, d’une flotte de huit avions dont deux Boeing 767-200ER, deux B737-200, un Xian MA60, un Embraer ERJ145 et deux Airbus A320-200 d’une moyenne d’âge de 25 ans. Pratiquement la totalité de la flotte est clouée au sol pour des raisons techniques.

Elle est aujourd’hui confinée à quelques routes domestiques. Johannesburg en Afrique du Sud, reliée avec un vol par semaine en B767-200, était sa dernière desserte internationale. (Air Journal)

Publier votre commentaire