La nouvelle aérogare d’Alger entre en service – avec vidéo

La compagnie aérienne Air Algérie a inauguré lundi matin la nouvelle aérogare de l’aéroport d’Alger-Houari Boumediene, le T4 capable d’accueillir 10 millions de passagers par an et l’Airbus A380.

Le vol inaugural au T4 de la compagnie nationale algérienne a relié le 29 avril 2019 la capitale à Paris-CDG, sous les yeux du ministre des transports Mustapha Kouraba . La nouvelle aérogare, dont la construction avait commencé en 2014, a une superficie de 200.000 m², bénéficie de 120 comptoirs d’enregistrement, 12 tapis à bagages pour les arrivées, 28 passerelles télescopiques, deux postes de stationnement pour les Airbus A380, ainsi que de 4200 places de stationnement, 54 ascenseurs, 35 escaliers mécaniques, 9 tapis roulants (six au niveau des arrivées trois au niveau des départs) – et ix scanners détecteurs d’explosifs de nouvelle génération… A titre de comparaison, le T2 ne mesure que 82.000 m². « Cette infrastructure va nous permettre de gagner plus de parts de marché », pointe Amine Andaloussi, en charge de la communication d’Air Algérie, « on espère dépasser les six millions et demi de voyageurs qui ont transité avec nous l’an passé. Et puis on va tout faire pour que cet endroit devienne un hub et fasse profiter l’économie algérienne ».

Les premiers passagers à bénéficier du T4 seront ceux empruntant les routes vers l’Europe et l’Amérique. Air Algérie y transfèrera le 6 mai prochain ses lignes vers les autres villes françaises, et à compter du 13 mai tous ses départs internationaux y seront opérés ; les autres compagnies aériennes commenceront à l’y rejoindre une semaine plus tard.

La capacité de l’aéroport d’Alger passe donc de 12 à 22 millions de passagers par an. Y sont également présentes une vingtaine d’autres transporteurs, entre autres Tassili Airlines, Tunisair, Nouvelair, Royal Air Maroc, Egyptair, Aigle Azur, Air France, ASL Airlines France, Alitalia, Iberia, British Airways, TUI Fly Belgium, Vueling, Lufthansa et TAP Portugal. Alger est aussi desservi par Royal Jordanian, Saudia, Turkish Airlines, Emirates Airlines ou Qatar Airways, et le sera à partir du mois prochain par Air Canada.

Le directeur général de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA), Tahar Allache, a expliqué sur la Radio Algérienne que « dans l’ensemble on touche du bois, tout se passe bien », pointant au passage l’effort réalisé par les concepteurs de la structure pour que son impact sur l’environnement soit minimal : « nous avons des puits de lumière naturelle, nous climatisons à niveau d’homme pour économiser l’énergie et la toiture récupère les eaux pluviales qui sont ensuite réutilisées pour l’arrosage des espaces verts ». Plus de 700 policiers ont été mobilisés pour assurer la sécurité de la nouvelle aérogare d’Alger « en formant un dispositif de sécurité H24 », précise de son côté un communiqué de la DGSN.

L’aérogare actuelle « Hadj et Omra » sera détruite complètement pour être remplacée par une autre aérogare, dans le sud de l’aéroport, dont les travaux seront lancés en 2028. (Air Journal)

Vidéo ICI.

Publier votre commentaire