La NASA travaille sur une aile plus performante

La NASA teste actuellement de nouvelles technologies qui pourraient mener, d’après l’agence américaine, au développement d’ailes plus légères, plus souples, plus efficaces, plus sûres et moins bruyantes. L’agence américaine teste la déformation structurelle de l’aile ainsi qu’un nouveau type de volets.

Le modèle réduit X-56A va mener en novembre 2017 une série de vols tests dans l’objectif de démontrer la technologie d’une aile légère et hautement flexible. D’après la NASA, l‘utilisation d’ailes moins rigides sur le plan structurel pourrait permettre aux futurs avions de ligne long-courrier de réduire leur consommation de carburant.

Le démonstrateur X-56A, développé par Lockheed Martin, va servir à étudier notamment les phénomènes vibratoires destructifs, connus également sous le nom de « flutter. » Ce « flutter » peut compromettre de manière dangereuse la structure de l’avion et sa suppression permettrait de gagner en manœuvrabilité, en sécurité et en longévité de l’appareil.

Parallèlement, la NASA travaille également sur l’aile composite « PAT » (Passive Aeroelastic Tailored) dont les fibres sont disposées d’une manière particulière pour les mêmes objectifs d’efficacité, de résistance structurelle et de consommation réduite. L’aile est appelée « passive » car c’est la structure même qui se déforme : aucun système actif n’intervient sur la structure de l’aile.

Enfin, la NASA travaille également, et depuis 2012, sur le programme ACTE (Adaptive Compliant Trailing Edge). Ce programme vise à tester en vol un nouveau type de volet qui pourrait réduire de 30% le bruit de l’avion au décollage et à l’atterrissage. Ce volet comble le vide existant entre le bord de l’aile et celui du volet. Les prochains tests porteront en fin d’année 2017 sur la validation de la technologie à vitesse élevée et étudieront la manière dont le volet affecte la consommation de carburant. Les volets seront testés sur le Gulfstream G-III modifié de la NASA. (aerobuzz.fr, photo : Nasa)

Publier votre commentaire