La fatigue des pilotes parmi les causes possibles du crash de Flydubai

pilote-fatigueL’analyse des deux enregistreurs du Boeing 737-800 de FlyDubai qui s’est écrasé le 19 mars 2016 à Rostov-sur-le-Don, lors de sa deuxième tentative d’atterrissage est en cours. Les conditions météorologiques (cisaillement de vent et rafales jusqu’à 80 km/h) qui régnaient sur cette région de Russie méridionale ont immédiatement été invoquées comme l’une des causes du crash.

Toutefois, d’anciens pilotes de la compagnie, comme des pilotes en activité, parlent de fatigue de l’équipage. Ils dénoncent les conditions de travail épuisantes. Ce sont ces conditions de travail qui, selon la presse russe auraient conduit le commandant de bord, Aristos Socratous, mort dans le crash, à donner sa démission.

Selon ces mêmes sources, l’officier pilote de ligne, Alejandro Cruz Alava, également décédé, aurait enchainé 11 jours de vols avec un seul jour de congé avant l’accident. (aerobuzz.fr)

Publier votre commentaire