Ghana : L’Inde et l’Iran prêts à accompagner le secteur de l’aviation

Le Ghana est de plus en plus convoité pour les efforts de modernisation de son aviation civile. L’Inde et l’Iran ont exprimé leur intention de renfoncer les liens économiques avec le Ghana en particulier dans le secteur des transports aériens. Ils l’ont fait savoir à Accra la semaine dernière.

Birender Singh, Haut-commissaire de l’Inde et le Dr. Nosratolla Maleki, ambassadeur d’Iran au Ghana, ont rendu une visite de courtoisie distincte à la ministre de l’aviation, Mme Cecilia Abena Dapaah la semaine dernière.

Au cours des entretiens, les deux visiteurs de marque ont salué les développements actuellement en cours dans le secteur de l’aviation civile au Ghana. Les deux parties ont par ailleurs discuté des possibilités de renforcer leurs accords bilatéraux en matière de transports aériens.

Saluant l’amitié qui lie le Ghana avec ces pays frères et amis, la ministre Cecilia Abena Dapaah a pour sa part exprimé le vœu de voir des liaisons aériennes entre Accra et l’Iran et l’Inde.

Cette visite survient au moment où les autorités ghanéennes s’apprêtent à inaugurer le Terminal 3 de l’aéroport international Kotota-Accra.D’un coût total d’environ 274 millions de dollars, le projet est financé à hauteur de $120 millions par la Banque Africaine de Developpement.

Sa mise en service permettra de traiter environ 5 millions de passagers par an. Cela représente une augmentation considérable par rapport aux 2 millions de passagers actuellement traités par le terminal 2. (newsaero)

Publier votre commentaire