Etude : les aéroports africains enregistrant la plus grande croissance

L’aéroport de Charm-el-Cheikh en Egypte enregistre la croissance la plus rapide en Afrique en 2019. C’est ce qui ressort d’une étude de Routesonline, rendue publique ce mercredi 6 novembre 2019. Etude réalisée à partir des derniers chiffres de Sabre Market Intelligence. Selon justement ces derniers, le troisième aéroport le plus achalandé d’Egypte est passé de 1,16 million de sièges proposés au départ en 2018, à 1,49 million de sièges disponibles en 2019 ; soit une croissance de 28,9%.

Des transporteurs tels que les opérateurs turcs Onur Air et AtlasGlobal ont lancé des vols à destination de Charm el-Cheikh en 2019, tandis qu’Air Cairo, Wind Rose Aviation, Neos Air et Pegasus Airlines ont considérablement accru leur capacité cette année.

La croissance survient alors que la destination continue de se remettre du crash du vol Metrojet 9268 dans le désert du Sinaï le 31 octobre 2015. Les 224 passagers et membres d’équipage du vol charter à destination de Saint-Pétersbourg avaient perdu la vie.

On s’attend encore à une augmentation du trafic sur cette plateforme alors que le Royaume uni vient de lever les restrictions sur les vols au départ et à destination de l’aéroport de la cité balnéaire égyptienne. TUI a déjà confirmé son intention de reprendre les vols du Royaume-Uni à destination de Charm el-Cheikh à partir de février 2020, tandis qu’easyJet a annoncé l’ouverture d’une ligne dès l’année prochaine.

Poursuivant dans le classement, on a l’aéroport de Marrakech-Menera en 2e position qui enregistre une croissance de 22.6%, passant de 3,18 millions à 3,91 millions de sièges cette année. Par rapport aux 2,37 millions de sièges disponibles en 2016, la plateforme marocaine réalise une troisième année consécutive de croissance. Avec une augmentation de 11.9% (de 2,41 à 2,70 millions), l’aéroport d’Hurghada (Egypte) occupe la 3e place de ce classement.

Au pied du podium, on a l’aéroport Mohammed V de Casablanca, qui passe de 6,68 à 7,33 millions de places disponibles (9,6%). Pointé en 5e position, l’aéroport de Kotoka-Accra a vu son nombre de sièges départ augmenter de 8,8%. On est passé de 2,28 à 2,48 millions de sièges au départ.

Le hub d’Addis-Abeba se glisse au 6e rang, avec une croissance de 7,9%, passant de 8,52 à 9,20 millions. L’aéroport de Durban ( Afrique du Sud) enregistre une croissance de 7,3%, et occupe la 7e place, passant de 3,77 à 4,05 millions de sièges disponibles en 2019.

La suite sur Newsaero.

Publier votre commentaire