Etats-Unis : à la recherche d’un Airbus A321 – pour le faire exploser !

Les autorités américaines verseront près de 2 millions de dollars à une entreprise pour acquérir un Airbus A321 – qui ne décollera jamais. L’A321 est destiné au centre de test de l’armée américaine à Aberdeen, Maryland.

Même si la coque d’un tel appareil suffira au département américain de la Défense, il est important que le fuselage n’ait pas subis de dommages ou de réparations majeurs. En plus, la pressurisation cabine doit être fonctionnelle. Les équipements intérieurs tels que les cuisines, les toilettes, les cloisons, les portes, les compartiments à bagages et les sièges doivent être au complet. Le portail d’information aéronautique « Aerotelegraph » rapporte que les systèmes de chargement et d’extinction d’incendie dans la soute devraient également fonctionner correctement.

Dans le centre de test, on recherchera les failles. Par exemple, le fuselage sera soumis à un « test destructif » – explosion à haute pression et en utilisant des produits chimiques. Les données obtenues serviront à lutter contre le terrorisme, qui menacerait l’aviation civile aux États-Unis.

Les autorités justifient l’achat en avançant qu’avec une part de marché de près de 13% aux États-Unis, l’Airbus A321 serait le modèle le plus important pour lequel aucune donnée n’est encore disponible. Bien que l’A320 ait déjà été soumis à de tels tests, ce modèle diffère considérablement de l’A321 – par exemple il a un fuselage plus long, les ailes et la disposition des portes sont différentes. (ia, photo: Airbus)

 

Publier votre commentaire