Entre 3.000 et 3.500 salariés d’Airbus concernés par l’arrêt de l’A380

Suite à l’annonce de l’arrêt du programme A380, Airbus engage des discussions avec les partenaires sociaux sur la transition du programme A380 lors du Comité d’Entreprise Européen.

Airbus a engagé des discussions avec les partenaires sociaux de tous ses sites européens concernant la transition du programme A380, et le redéploiement des employés, lors de la réunion du Comité d’Entreprise Européen (SE-WC). Ce processus fait suite à l’annonce faite le 14 février 2019 de l’arrêt des livraisons d’A380 en 2021 avec 17 appareils restant à livrer et la continuité du service pour les opérateurs d’A380.

3.000 à 3.500 postes sont susceptibles d’être affectés par cette décision dans les trois prochaines années, soit l’équivalent de moins de 3 % des effectifs totaux. Ces postes sont répartis entre environ 1.300 cols bleus et 2.100 cols blancs. Au niveau national, cela représente entre 500 et 600 employés au Royaume-Uni, entre 400 et 500 en Espagne, et entre 1.100 et 1.200 employés en Allemagne et également en France.

Il est précisé qu’ »au cours de la réunion, Airbus a également présenté sa feuille de route pour le programme A380, qui comprend la transition harmonieuse de la production en série, ainsi que l’adaptation du système industriel et des achats, mais aussi le maintien en condition opérationnelle dans les années à venir. »

Pour relativiser l’impact social de l’arrêt du programme A380, Airbus précise qu’environ 12.000 employés d’Airbus changent de poste chaque année, « et avec l’actuelle montée en cadence des monocouloirs et l’important carnet de commandes de gros-porteurs, il existe de nombreuses possibilités de mobilité interne. En outre, Airbus mettra en place des services de reconversion spécifiques afin de faciliter les redéploiements entre les fonctions et entre les programmes. » (aerobuzz.fr, photo : Airbus)

Publier votre commentaire