Enquêtes Incidents et Accidents d’Aviation : un enquêteur de première information à l’ANAC

Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) en France, a organisé du 30 septembre au 11 novembre 2019 une formation d’enquêteur de première information (EPI) dans ses locaux à l’aéroport du Bourget. Formation durant laquelle les employés de la Direction générale de l’aviation civile de France (DGAC), du Bureau d’enquête accident (BEA) du Bénin et d’un agent de l’Agence nationale de l’Aviation civile du Gabon ont été édifiés sur le rôle que joue l’EPI dans les heures qui suivent l’occurrence d’un accident ou incident d’aéronef. 

Le représentant de l’ANAC Gabon, Joël NZIENGUI (flèche bleue), inspecteur en navigabilité des aéronefs y a pris part dans le cadre d’un partenariat entre le Bureau Enquête Incidents et Accidents d’Aviation (BEIAA) et l’ANAC Gabon.

En tant que représentant du BEA et du BEIAA, l’enquêteur de première information procède aux premiers actes d’enquête en coordination avec les enquêteurs du BEA qui assurent la permanence. Il s’assure aussi que les équipes de secouristes, les autorités judiciaires et tous les acteurs qui interviennent sur le site sont informés des dangers potentiels ou réels liés à l’aéronef accidenté un (composant toxique, incendie …).

Pour rappel, le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’aviation civile, et son équivalent le Bureau Enquête Incidents et Accidents d’Aviation au Gabon, sont deux entités chargées des enquêtes sur les accidents et les incidents en aviation et de leur prévention. (rsm)

Publier votre commentaire