Egyptair MS804 : le BEA reprend la main sur les boîtes noires

13 Feb 2009, Washington, DC, USA --- "The Flight Data recorder from Thursday's crash of Continental Connection flight 3407 near Buffalo, New York is displayed at the National Transportation Safety Board (NTSB) headquarters in Washington, February 13, 2009. Fifty people were killed when a commuter plane nosedived into a house in snowy western New York state and burst into flames that burned through the night. REUTERS/Hyungwon Kang (UNITED STATES)" --- Image by © HYUNGWON KANG/Reuters/Corbis

Les deux enregistreurs de vol de l’Airbus A320 d’Egyptair qui s’est abîmé en Méditerranée, le 19 mai 2016, sont endommagés. Elles nécessitent un traitement particulier afin de pouvoir récupérer les données. L’Egypte n’étant pas en mesure d’assurer cette opération complexe, c’est le BEA français (Bureau d’enquêtes et d’analyses) qui va le faire.

La semaine prochaine, les deux enregistreurs seront transférés au Bourget, dans les laboratoires du BEA, où sous le contrôle d’enquêteurs égyptiens, les experts français vont les réparer. L’analyse des données sera faite ensuite au Caire.

Pendant ce temps, le navire français John Lethbridge poursuit l’exploration du site sous-marin du crash pour tenter de récupérer des indices et les corps des 66 victimes de l’accident. Des médecins légistes français vont venir renforcer l’équipe médicolégale égyptienne. (aerobuzz.fr, photo : Honeywell)

Publier votre commentaire