Démarrage et fréquences de vols nationaux et internationaux : ce qu’il faut savoir

Lors de sa communication le 30 juin,  le gouvernement a annoncé l’allégement des mesures restrictives mises en place pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Parmi ces mesures, il y a la reprise des vols commerciaux de passagers, domestiques et à l’international.

Dans le domaine du transport aérien, l’arrêté 056/2020/MTEIH met fin à l’interdiction des vols commerciaux de passagers au départ et à l’arrivée des aéroports du Gabon. Les compagnies aériennes locales et internationales sont de nouveau autorisées à effectuer 2 rotations de vols par semaine.

C’est dans cette optique que le 03 juillet dernier, le Directeur général de l’ANAC, Arthur Nkoumou Delaunay, en présence de ses collaborateurs, a présidé deux  réunions auxquelles tous les représentants des compagnies aériennes internationales et locales ont pris part, ainsi que le gestionnaire aéroportuaire GSEZ-Airport et l’ASECNA.  Ces réunions ont porté sur la reprise imminente de leurs activités. Le Directeur général de l’ANAC a apporté des clarifications sur la teneur de l’arrêté 056 et ainsi permettre sa meilleure mise en œuvre.

Avant la reprise progressive des activités de vol, dont le démarrage est prévu le 11 juillet pour certaines compagnies, il était nécessaire que les acteurs du transporteur aériens aient toutes les informations sur les conditions préalables. Celles-ci vont de l’obligation pour tout voyageur embarquant pour un aéroport du Gabon, de présenter un certificat de négativité à la Covid-19, datant de moins de cinq jours, et la présentation dudit document aussi à son arrivée ;  des centres nationaux de dépistage à la Covid-19 agréés par le Ministère de la santé, des différentes formalités à remplir pour les passagers etc.

Par ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé recommande aussi plusieurs autres mesures parmi lesquelles le nettoyage régulier des avions avant chaque embarquement et après chaque débarquement ; le port du masque et la prise de température pour le passager, la désinfection des bagages etc. Les exploitants ont été exhortés à prendre leurs responsabilités en s’assurant de leur respect car la pandémie est toujours là.

A l’aéroport international Léon Mba de Libreville, des dispositions exceptionnelles ont été prises par le GSEZ-Airport pour les voyageurs.

Le DG de l’ANAC a pris en compte toutes les préoccupations des opérateurs. En ce qui concerne l’annonce de l’Union européenne (UE) d’interdire l’accès de l’espace Schengen à la quasi-majorité des pays africains dont le Gabon, il les a conviés à se rapprocher du Ministère des affaires étrangères pour plus de précisions. (rsm)

Publier votre commentaire