Dangereux : de faux certificats pour prendre l’avion

Des voyageurs britanniques ont avoué avoir eu recours à des certificats falsifiés de test négatif à la Covid-19, afin de prendre l’avion vers la destination de leur choix – au risque de contaminer les autres passagers.

Le Lancashire Telegraph raconte comment un homme de Blackburn a reçu d’un ami un authentique certificat de test PCR négatif, en a changé le nom puis l’a utilisé – sans problème – pour voyager en l’occurrence vers le Pakistan, une des multiples destinations exigeant un test négatif effectué 72 heures avant le départ. Il explique : « c’est assez simple, tout le monde connait quelqu’un qui a passé le test, vous obtenez un test négatif et le modifiez avant de l’imprimer ». Et il justifie son geste par le fait que les tests PCR gratuits sont réservés aux travailleurs de première ligne : « si vous devez vous rendre au Pakistan en urgence, il est impossible de passer le test ».

Si cet exemple a apparemment été gratuit, une « industrie du faux test » serait en train de se développer selon le quotidien, avec des prix allant de 50£ à 150£ (55 à 165 euros) selon la ville et l’urgence. Un autre voyageur a déclaré : « Nous avions besoin d’un test Covid-19 pour un membre de la famille et j’ai parlé à un agent de voyages et il a dit:« Faites-le et même si cela s’avère positif, nous vous fournirons un test négatif pour 50 £ ».

Le coût des tests PCR dans des laboratoires privés peut atteindre 150£ dans le pays, où la résurgence de la pandémie vient par exemple d’entrainer un nouveau confinement au Pays de Galles. Si cette fraude grandit, des pays pourraient refermer leur frontières complètement. L’affaire renforce en tout cas l’argument des aéroports et du transport aérien en général : seuls les tests rapides avant le décollage permettront de retrouver la confiance, des passagers comme des pays de destination … (Air Journal)

Publier votre commentaire