Crash en RDC : un survivant mais au moins 29 morts (vidéos)

Le bilan de l’accident de la compagnie aérienne Busy Bee dimanche à Goma s’est alourdi, au moins 29 personnes ayant trouvé la mort dont 18 des 19 personnes à bord.

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont annoncé hier soir qu’un survivant, parmi les 19 personnes qui se trouvaient à bord du Dornier 228-200 de la compagnie privée de République Démocratique du Congo ; il a été hospitalisé avec 16 autres blessés. L’avion immatriculé 9S-GNH venait de décoller peu après 9h00 de l’aéroport de Goma en direction de Beni, mais s’est écrasé sur des maisons du quartier de Bereni au sud de la piste. Les deux pilotes et 16 passagers ont péri dans l’accident, ainsi que onze personnes qui se trouvaient au sol. Selon le gouverneur de la province, l’avion a « raté son décollage » ; les services techniques de Busy Bee privilégiaient hier selon actualité.cd « la thèse d’un problème technique ».

Lancée en 2009, Busy Bee se présente comme la « spécialiste du Congo profond » ; elle opère deux D228-200 et un D228-100 (15 à 19 passagers) entre les villes de Goma, Butembo et Beni, avec selon son site des vols réguliers mardi, mercredi, vendredi et dimanche, participant au désenclavement de la province du Nord Kivu. Comme toutes les compagnies aériennes de RDC, elle figure sur la liste noire de l’Union européenne, en raison d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation de ce pays.

L’aéroport de Goma, dont la piste avait été rénovée en 2015, accueillie en vols réguliers les avions de Congo Airways, Ethiopian Airlines et la Compagnie Africaine d’Aviation (CAA), ainsi que de nombreux vols humanitaires. Un appareil de CAA s’était écrasé en 2013 peu avant son atterrissage à Goma, faisant six morts. (Air Journal, photo: Busy Bee + capture d’écran vidéo)

 

Publier votre commentaire