Crash d’un SSJ d’Aeroflot à Moscou : au moins 41 morts (vidéos)

Un Superjet 100 de la compagnie aérienne Aeroflot effectuant un atterrissage d’urgence à Moscou s’est embrasé, entrainant la mort d’au moins 41 des 78 personnes à bord.

Le SSJ100-95 de la compagnie nationale russe effectuant le vol SU1492  avait décollé le 4 mai 2019 de Moscou-Sheremetyevo à destination de l’aéroport de Murmansk, mais a rapidement demandé à faire un atterrissage d’urgence à son point de départ après avoir apparemment subi une panne électrique. Les vidéos de l’accident semble montrer le monocouloir rebondir après un premier touché, puis le train d’atterrissage s’affaisser et apparemment crever les réservoirs, les moteurs s’embrasant. L’appareil s’est finalement immobilisé après une longue course, plusieurs passagers s’échappant par les toboggans avant et les pompiers finissant par éteindre l’incendie au bout de 45 minutes.

Un premier bilan fait état de 41 personnes tuées dans le crash sur les 73 passagers et cinq membres d’équipage présents à bord, un des trois PNC d’Aeroflot figurent apparemment parmi les victimes. La compagnie aérienne a précisé que les survivants avaient été évacués en 55 secondes par un équipage « ayant fait tout son possible pour sauver les passagers », le commandant de bord Denis Evdokimov étant « le dernier à sortir de l’avion ». Les 33 passagers survivants portent tous des noms russes selon une liste publiée par Aeroflot dimanche soir, y compris cinq hospitalisés.

Le message de détresse émis par les pilotes aurait suivi une panne électrique déclenchée selon les premières rumeurs par un impact de foudre peu après le décollage. Il est bien trop tôt pour expliquer la dureté de l’impact du SSJ100.

Une enquête criminelle pour « violation des règles de sécurité » a été ouverte selon un communiqué du Comité d’enquête russe, chargé des enquêtes dans les accidents aériens. Aeroflot a immédiatement établi une cellule de crise dirigée par le CEO Vitaly Saveliev. Les proches des victimes seront gracieusement transportées vers Moscou, a-t-elle précisé. Une dizaine de rotations ont été annulées hier et six ce lundi matin, de nombreux autres vols étant retardés par la compagnie russe.

Le SSJ100-95, MSN95135 immatriculé RA-89098, avait effectué son premier vol en juin 2017 ; sa maintenance la plus récente avait été effectuée début avril, et le crash de dimanche faisait suite à trois vols effectués sans problème dans la journée.

Les Superjet ont été impliqués dans quatre accidents à ce jour dont un seul mortel, un vol de démonstration en Indonésie qui avait fait 45 morts en mai 2012 ; l’enquête avait imputé l’accident à des erreurs humaines. (Air Journal)

Vidéo 01

Vidéo 02

Vidéo 03

Vidéo 04

Publier votre commentaire