Crash de US-Bangla Airlines au Népal: de nombreuses victimes

Un appareil de la compagnie aérienne US-Bangla Airlines s’est écrasé lors de son atterrissage à Katmandou au Népal, prenant feu après avoir fin sa course hors de la piste. Aucun bilan officiel n’était disponible immédiatement.

Le Bombardier Dash-8 Q400 de la compagnie bangladaise, immatriculé S2-AGU et opérant le vol BS211, était parti de sa base à Dhaka le 12 mars 2018, avec un nombre inconnu de personnes à bord, et se préparait à atterrir à l’aéroport de Katmandou-Tribhuvan, quand selon un officiel interrogé par le Katmandu Times l’appareil est « devenu instable ». Il aurait heurté la piste 02, et a fini sa course dans un terrain de football avant de s’embraser. Les premières images montraient un épais nuage de fumée noire à l’endroit du crash, et le fuselage de l’avion brisé en deux pendant que des sauveteurs essayaient de pénétrer dans la cabine.

Selon les premières informations fournies par deux hôpitaux locaux, 17 survivants auraient été évacuées des débris de l’appareil, et 50 morts ont été évoqués, mais ni la compagnie ni les autorités n’ont fourni de bilan. De nombreux vols ont été déroutés après l’accident dans la capitale népalaise.

US-Bangla Airlines assure cette liaison quatre fois par semaine, avec un Q400 configuré pour accueillir 76 passagers et 4 membres d’équipage. Elle opère quatre Q400 d’une moyenne d’âge de 17 ans, ainsi que quatre Boeing 737-800 d’un moyenne d’âge de 13,7 ans. (Air Journal, photo : Nirajan45/twitter)

Publier votre commentaire