Crash d’Aeromexico : une cinquantaine de blessés

Un avion de la compagnie aérienne Aeromexico Connect s’est écrasé peu après son décollage de Durango mardi, 49 des 101 personnes à bord étant hospitalisées dans la soirée. L’accident n’aurait pas fait de mort, mais l’appareil a été complètement détruit par un incendie.

L’Embraer 190 de la compagnie nationale mexicaine venait de débuter son vol AM2431 à l’aéroport de Durango-General Guadalupe Victoria, en direction de celui de la capitale, Mexico-Benito Juarez, le 31 juillet 2018, avec 97 passagers et quatre membres d’équipage. Quelques instants après son décollage, l’appareil s’est écrasé dans un champ. Le gouverneur de l’État de Durango Jose Aispuro a rapidement annoncé qu’aucun mort n’était à déplorer, et cité à la télévision des passagers selon qui « un moment étrange » s’était passé à bord avant l’accident.

Des premiers témoignages ont évoqué une explosion à bord de l’E190, et raconté avoir vu des passagers sortir de l’appareil encore relativement intact, certains légèrement blessés. Les services d’urgence, les pompiers et la Croix Rouge sont arrivés rapidement sur les lieux du crash, et ont pris en charge les passagers. Le feu qui a suivi l’impact a détruit l’avion.

L’équipage de l’E190 était composé du commandant de bord Carlos Galvan Meyran, du copilote Daniel Dardon Chavez, et des hôtesses de l’air Samantha Hernández Huerta et Brenda Zavala Gómez. Une violente tempête de grêle s’est abattue sur l’aéroport au moment du décollage, sans qu’il soit possible de déterminer si elle est responsable du crash.

Aeromexico, société-mère de la compagnie régionale impliquée dans l’accident, regrette profondément l’accident et présente ses excuses aux passagers et à leurs familles. Elle a diffusé la liste des passagers et membres d’équipage présents à bord du vol AM2431, et mis en place des mesures commerciales pour les vols suivants vers et depuis Durango. Aeromexico Connect n’a jamais connu d’accident mortel dans son histoire. Embraer a de son côté confirmé que l’E190 SN 190-173 avait été livré en mai 2008, et envoyé du personnel sur les lieux de l’accident pour participer à l’enquête. (Air Journal, photo : Durango-Civil-Protection)

Publier votre commentaire