Covid-19 : des A380 transformés en hôpital ?

Puisque la majorité des Airbus A380 sont cloués au sol en raison de la pandémie de coronavirus, pourquoi ne pas les transformer en hôpital pouvant accueillir plusieurs dizaines de lits de réanimation ?

L’idée a été mise en avant par des industriels et médecins britanniques sous le nom de Projet Caircraft (care+aircraft), devant le manque de lits de soins intensifs dans le pays durement frappé par la crise sanitaire – et le nombre de gros porteurs cloués au sol. Les A380 mais aussi les A340 (et on suppose les Boeing 747 et autres) pourraient selon eux être transformés en 7 à 10 jours, vidés de leurs sièges passagers qui seraient remplacés par entre 100 et 150 lits médicalisés. Il ne s’agirait pas d’opérer des hôpitaux volants, mais juste d’apporter les avions là où ils sont le plus nécessaire, les lieux variant au gré de la pandémie, et de les rééquiper une fois sur place. Un des avantages techniques des avions serait la présence déjà installée dans les appareils de système de distribution d’oxygène ; la possibilité de les fermer hermétiquement a également été mise en avant.

Le groupe dit avoir reçu le soutien de la CAA, le régulateur britannique de l’aviation civile, ainsi que de plusieurs aéroports et compagnies aériennes (seules British Airways et Virgin Atlantic opèrent les avions visés au Royaume Uni). « Nous avons plusieurs conversations à différents niveaux (avec le gouvernement) nous savons à quel point ils sont occupés », a cependant souligné Chris Tarry, économiste spécialiste de l’aviation et partie prenante du projet dans the times ; « il faut juste de contacter les bons services au bon moment ». Les autorités en Allemagne, au Canada, aux USA et jusqu’en Malaisie auraient également été contactées. L’entrepreneur Nick Dyne souligne de son côté que faire voler ces gros porteurs ainsi transformés serait « trop compliqué en termes de régulation ».

Quelques points évidents n’ont pas été abordés, comme le coût de l’opération, qui la paiera ou la provenance des lits de réanimation… (Air Journal, photo: Luftwaffe – Armée de l’Air allemande)

Publier votre commentaire