CORSIA : Act(e) II à Libreville

A la 39ème session de l’Assemblée de l’OACI, les Etats-membres ont adopté la résolution A39-3 portant sur le mécanisme de compensation et de réduction des émissions de carbone dans l’aviation internationale (CORSIA). Et pour soutenir la mise en œuvre des activités préparatoires relatives au CORSIA, l’OACI a lancé un programme d’assistance, de renforcement de capacité et de formation.

C’est dans ce cadre qu’une séance de formation s’est tenue du 24 au 25 octobre à Libreville au siège de l’agence nationale de l’aviation civile. Elle correspond à la deuxième phase du programme Agir pour le CORSIA (Act-CORSIA) et vise les étapes de la déclaration et de la vérification des émissions.

Ouvrant la séance, le Directeur général adjoint de l’ANAC, Eric Thibaut Moussouami Moussirou a remercié l’OACI, la France et le Canada pour leur soutien aux Etats francophones de la région WACAF, dans le cadre du programme ACT CORSIA. Il a souligné que depuis que le Gabon s’est inscrit dans le CORSIA en 2017, plusieurs actions ont été menées par l’ANAC Gabon, parmi lesquelles l’adoption du Règlement Aéronautique Gabonais relatif à la protection de l’environnement sur le CORSIA, RAG8.3. 

« Ce séminaire revêt donc un caractère important pour nos Etats, puisqu’il contribuera à renforcer la capacité à surveiller, déclarer et vérifier les émissions de carbone », a-t-il rajouté.

Trois experts canadiens et français ont été désignés pour animer cette formation. Outre les participants du Gabon, les représentants du Burundi, du Congo, de la République Démocratique du Congo (RDC), et du Sénégal y ont pris part.

Plusieurs modules ont été à l’étude portant notamment sur le plan de surveillance des émissions, leur déclaration, la vérification des émissions de CO2.

Plus de détails dans le prochain numéro de MAGANAC. (rsm)

Publier votre commentaire